“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Beausoleil, le centre de dépistage connaît des records de cas positifs: serait-ce l'effet Noël ?

Mis à jour le 29/12/2020 à 18:41 Publié le 29/12/2020 à 18:34
Ces deux derniers jours, le centre connaît un record de tests positifs, mais il est trop tôt pour dire s'il s'agit d'une tendance.

Ces deux derniers jours, le centre connaît un record de tests positifs, mais il est trop tôt pour dire s'il s'agit d'une tendance. Photo L.M.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

A Beausoleil, le centre de dépistage connaît des records de cas positifs: serait-ce l'effet Noël ?

Après plusieurs semaines de résultats encourageants, le centre de dépistage de Beausoleil affiche un taux de positivité à la hausse depuis deux jours. S'agit-il des premières conséquences des fêtes de Noël sans gestes barrières ?

Ouvert au début du mois de décembre à la demande de la municipalité, le centre dépistage à la Covid19 de la ville de Beausoleil, mitoyenne avec Monaco, a déjà vu défiler 1.039 usagers (chiffres arrêtés le 29 décembre au soir).

Avec un résultat qui pouvait sembler plutôt encourageant.

Lundi matin, avant l'ouverture, seule 21 personnes contaminées avaient été détectées positives sur 950. Ce qui portait le taux de positivité à 2,22%, soit largement en dessous du taux départemental qui plafonnait à 5.6%.

Isoler les supercontaminateurs

Pour autant, pas question de s'enflammer. "On ne peut pas en tirer de conclusion épidémiologique. Les tests réalisés à Beausoleil sont des tests anti-géniques. Ils ne sont positifs que si la personne est fortement virale, et donc très contagieuse, explique le Dr Jean-Louis Gerstein, président de la Communauté professionnelle territoriale de santé de la riviera française. Cela permet surtout d'isoler ceux que l'on appelle les super-contaminateurs, et de casser les chaines de contamination."

Car s'il convient d'isoler toute personne contaminée (pas forcément positive au test anti-génique), une personne positive au test anti-génique dispose d'une quantité de virus plus importante dans les voies respiratoires (où est effectué le prélèvement), et est donc d'autant plus contaminante.

Autre raison de se tempérer : "On sait que ces chiffres tournent, sans qu'on puisse l'expliquer. En ce moment, par exemple, il y a peu de cas positifs dans la vallée de la Roya, mais il y en beaucoup en Bévéra. La semaine prochaine cela peut changer."

Deux jours de records

Et justement, à Beausoleil, le vent semble tourner.

Carine Lucchini, chef de projet de la plate-forme covid, constate : "Depuis mardi nous battons des records : lundi nous avons eu 5 tests positifs pour 45 personnes dépistées, et ce mardi, nous en avons eu 8 pour 44 personnes dépistées. Nous n'avons jamais vu ça."

S'il est trop tôt pour en tirer des conclusions, il convient tout de même de s'interroger sur cet afflux de personnes positives.

"Ce sont des personnes qui ont passé les fêtes de Noël en famille, et ils reconnaissent qu'ils n'ont pas été très vigilants. Au lendemain des fêtes, une des personnes qui était présente les a appelés pour leur dire qu'elle était positive, ce qui les a conduits à venir se faire tester."

Il faudra encore attendre plusieurs jours pour savoir s'il s'agit d'une tendance, ou d'un simple artefact.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.