“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

À 90 bougies, Creole éblouit

Mis à jour le 13/09/2017 à 05:22 Publié le 13/09/2017 à 05:22

À 90 bougies, Creole éblouit

Considérée comme le chef-d'œuvre de Charles Nicholson, Creole est une goélette à trois-mâts de 1927.

Considérée comme le chef-d'œuvre de Charles Nicholson, Creole est une goélette à trois-mâts de 1927. Racheté par Maurizio Gucci en 1983, restauré, et après 20 ans d'absence, le navire régate de nouveau et a remporté le Trophée Monaco Classic Week 2013. Ce prix récompense la meilleure restauration fidèle aux plans d'origine, combinée à l'élégance des lignes du yacht, au respect de l'étiquette navale, à la présentation de l'équipage et à son fair-play irréprochable.

Creole fête cette année ses 90 ans et naviguera en compagnie de Sylvia. Ce ketch, de deux ans son aîné, est le plus grand bateau conçu par Charles Nicholson après Creole, et vient pour la première fois à Monaco. Tout comme la goélette à trois mâts Trinakaria de 50 m, lancé en 1927, que son armateur actuel a transformé en yacht de croisière hauturière.

La goélette de 1927 a remporté le Trophée Monaco Classic Week 2013. (DR)


La suite du direct