“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

96,8% de réussite pour les lycéens monégasques

Mis à jour le 06/07/2019 à 10:10 Publié le 06/07/2019 à 10:09
Après un sprint dans l’enceinte mentonnaise du lycée Pierre-et-Marie-Curie, les lycéens monégasques ont découvert s’ils étaient, ou non, bacheliers. Pour sûr, une montée d’adrénaline.

Après un sprint dans l’enceinte mentonnaise du lycée Pierre-et-Marie-Curie, les lycéens monégasques ont découvert s’ils étaient, ou non, bacheliers. Pour sûr, une montée d’adrénaline. Joëlle Deviras

96,8% de réussite pour les lycéens monégasques

Un brin en-deçà du taux de réussite de 2018, le cru 2019 du baccalauréat frise toutefois l’excellence avec 421 admis sur 435 candidats au premier tour. En attendant le second...

Les années défilent, certes, mais les effusions de joie (et de tristesse, plus rares cela dit) s’avèrent toujours aussi touchantes, poignantes et désarmantes. Agglutinés derrière les grilles de Pierre-et-Marie-Curie à Menton, les lycéens monégasques, yeux rivés sur leur montre, ont dû ronger leur frein jusqu’à dix heures pétantes. Au gong, les grilles se sont ouvertes, les fauves déchaînés ont surgi dans l’arène. Deux semaines d’attente balayées en un sprint éclair, à faire pâlir le grand Usain Bolt, jusqu’aux tableaux d’affichage. Débutent alors les secondes les plus longues de leur courte existence. Celles où il faut, dans une excitation exacerbée, dénicher son nom et prénom au beau milieu de l’interminable liste des bacheliers, millésime 2019. Pour le premier tour du baccalauréat, les lycéens de la Principauté frisent, comme de coutume, l’excellence : 96,8 % de réussite pour l’ensemble des séries générale, technologique et professionnelle (lire le détail ci-contre). Soit 421 admis sur 435 candidats. Peu de déchets, donc.

Un 19,48 de moyenne au lycée Albert-Ier

Si l’on voulait être tatillon, on noterait que le taux est un brin en deçà du cru précédent : 97,3 % en 2018. Une broutille, soyons honnêtes. A contrario, la tant convoitée mention Très Bien est à la hausse : 75 contre 69 heureux élus en 2018, soit 18 % des bacheliers. « On ne travaille pas que pour les mentions Très Bien, même si on en est ravi et fier, note Isabelle Bonnal, Directrice de l’Éducation Nationale. Ce qui est satisfaisant, c’est qu’on a encadré et aidé les élèves en difficulté en leur mettant des dispositifs particuliers, des cours de soutien en demi-groupe. Ce que je retiens des résultats du premier tour, c’est que notre système éducatif est performant. C’est un travail en amont de la part de la Direction et des chefs d’établissements mais aussi des professeurs qui ont bénéficié d’un grand plan de formations à Nice, dans le cadre de la future réforme du bac. Un conseiller pédagogique a été engagé cette année et on voit la différence. »

Si les résultats sont excellents, aucun candidat n’a tutoyé le firmament en décrochant le Graal, la moyenne de 20/20, voire plus avec les options. Une jeune Monégasque d’Albert-Ier atteint toutefois les 19,48 de moyenne générale avec six 20/20, dont la tant redoutée philosophie.

Les étudiants en BTS, eux non plus, n’ont pas à rougir du taux de réussite global, lequel s’élève à 95,8 %, avec un parfait 100 % au lycée Albert-Ier et un 91,7 % de réussite au lycée technique et hôtelier de Monaco.

Pour beaucoup, donc, place au soleil et au farniente. Pour les autres, encore quelques heures de révisions avant de sauver son année scolaire au second tour.

Série générale

Série technologique

Série professionnelle

BTS


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.