“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

7e Monaco Sportsboat Winter Series : Brutus s’impose

Mis à jour le 21/01/2020 à 10:25 Publié le 21/01/2020 à 10:25

7e Monaco Sportsboat Winter Series : Brutus s’impose

La victoire tient parfois à peu de chose.

La victoire tient parfois à peu de chose. Ici, elle se résume à un petit point au classement général final. Le suspens a donc été total jusqu’au dernier bord de ce troisième acte des Monaco Sportsboat Winter Series. Organisées par le Yacht-Club de Monaco sous l’impulsion de Valentin Zavadnikov, en collaboration avec l’équipementier SLAM, ces régates assurent depuis 7 ans maintenant un spectacle de qualité en baie monégasque.

Les 45 équipages de 13 nationalités en lice n’ont d’ailleurs pas été déçus de leur venue en Principauté avec 5 manches disputées dans des conditions optimales allant de 5 à 12 nœuds d’Ouest pour terminer par 10 à 15 nœuds d’Est. Les 180 concurrents ont eu une nouvelle fois l’occasion de s’affronter sur le plan d’eau choisi pour accueillir le Championnat du Monde de la Classe en octobre 2021.

L’aisance des champions

Une répétition grandeur nature qui attire des compétiteurs internationaux tels que ceux du Corinthian Yacht-Club of Seattle. 11 équipages nordiques avaient également fait le déplacement, dont quatre venant de Suède, un de Finlande et un du Danemark.

Les Russes d’Arttube menés par la talentueuse Valeriya Kovalenko, ont mis tout en œuvre pour décrocher la victoire finale. Deux manches de premiers et une de deuxième n’auront malheureusement pas suffi pour venir détrôner Brutus mené par Charles Thompson. L’équipage a beau être inscrit dans la catégorie corinthiens (amateurs), il prouve au gré des rendez-vous sa capacité à venir flirter avec le plus haut niveau. Impeccable de bout en bout, la formation britannique venant du Royal Southern Yacht-Club n’a pas relâché la pression tout au long des trois jours de course en témoignent ses résultats : 2e, 2e, 4e, 3e et 5e. Sa régularité sans faille lui a ainsi ouvert la voie vers le succès.

Ce sont les Danois de Upupup qui s’emparent in extremis de la troisième place et complètent ainsi le podium à égalité de points avec Giangiacomo Serena di Lapigio (G Spottino) du Yacht-Club de Monaco.

Dans le reste des rangs monégasques, Junda mené par Ludovico Fassitelli a bataillé dur pour coller au liston des leaders. Avec une manche de 19e impossible à enlever, le bateau termine 6e du rendez-vous.

Tout reste à écrire

Avec cette victoire, les Anglais de Brutus font une percée au tableau général et prennent les rênes du classement provisoire de la saison, confortés par 43 points au compteur sur 15 manches. Junda, qui jusqu’alors menait la flotte des J/70 à l’issue des deux premiers actes, n’a pourtant pas dit son dernier mot et pointe juste derrière à la deuxième place.

Déjà vainqueur en 2017 et 2018, Arttube vise très clairement un troisième succès en Principauté. Leur deuxième place obtenue ce week-end leur permet de grignoter du terrain pour revenir sur le podium provisoire après 3 Actes.

Les regards sont désormais tournés vers la 36e Primo Cup-Trophée Crédit Suisse qui se déroulera du 6 au 9 février 2020 à Monaco. L’épreuve reine de la monotypie accueillera cette année six classes : L30, Longtze Premier, H22, Smeralda 888, Melges 20 aux côtés des incontournables J/70.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.