“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

74e Grand Prix : une fête à (presque) 100 000 personnes

Mis à jour le 31/05/2016 à 05:09 Publié le 31/05/2016 à 05:09
98,9 % des places en tribunes ont été vendues pour la journée de dimanche.

98,9 % des places en tribunes ont été vendues pour la journée de dimanche. A.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

74e Grand Prix : une fête à (presque) 100 000 personnes

Une bonne cuvée. Et pas seulement sur la piste. En terme de fréquentation et d'entrées payantes, aussi, le Grand Prix 2016 est une réussite. L'ACM évoque même une hausse de 5 % des spectateurs

Ce n'est plus une embellie, c'est la stabilisation après deux embellies. » Avec un sens certain de la formule, Michel Boeri résume assez bien le premier bilan chiffré du 74e Grand Prix de Monaco. Les estimations de la fréquentation de dimanche sont plus que satisfaisantes : entre 85 000 - fourchette très basse - et 100 000 personnes ont assisté à la course, dimanche, sur les yachts, les terrasses et en tribunes.

Le seul chiffre réel est celui de la vente de tickets en tribunes. Et là aussi, le président de l'Automobile Club de Monaco affiche un grand sourire : « 98,9 % des places ont été vendues. » Soit près de 34 000. Mais surtout, l'organisateur retient un autre pourcentage, synonyme de sortie de crise : « Nous sommes à peu près 5 % au-dessus des chiffres de l'an dernier, qui étaient meilleurs que deux de l'année d'avant. »

Tout va bien, en somme. Le Grand Prix de Monaco a fait le plein. « Mission accomplie », résume Michel Boeri.

Les Dieux de la course étaient là

Se reposer sur ses lauriers n'est toutefois pas dans les habitudes de l'ACM. Il faut toujours regarder vers l'avenir et les prochaines éditions. Sous cet angle, la course de dimanche pousse à l'optimisme.

« Quand vous mangez bien dans un restaurant, vous avez envie d'y revenir, illustre le président de l'ACM. Eh bien, pour le Grand Prix, c'est pareil : les Dieux de la course ont rendu le Grand Prix passionnant. Ça donnera envie aux spectateurs, qu'ils étaient dans les tribunes ou devant leur télévision, de venir ou de revenir l'an prochain. »

À l'heure des bilans, celui de la nouvelle direction de course donne tout autant le sourire. Les invités en sont redescendus enchantés d'avoir assisté au Grand Prix dans de telles conditions visuelles, perchés sur des terrasses embrassant le circuit à quasiment 360 degrés, et avec une qualité de service et de confort tout à fait inédits (lire notre édition d'hier). Mais par-dessus tout, sur le plan technique, dans son rôle de contrôle de la course, le nouvel outil de l'ACM a rempli sa mission « à 500 %», annonce Michel Boeri, décidément très porté, hier, sur les pourcentages…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.