“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

600 demandeurs pour 80 postes à pourvoir à Monaco

Mis à jour le 17/11/2017 à 05:14 Publié le 17/11/2017 à 05:14
Face à cette affluence inattendue, les agents de Pôle emploi ont dû faire rentrer les postulants au compte-gouttes, non sans générer quelques crispations.

Face à cette affluence inattendue, les agents de Pôle emploi ont dû faire rentrer les postulants au compte-gouttes, non sans générer quelques crispations. Jean-François Ottonello

600 demandeurs pour 80 postes à pourvoir à Monaco

MentonÀ l'occasion du forum de l'intérim organisé par l'agence Pôle emploi de Menton, des centaines de personnes se sont pressées en vue de décrocher l'un des postes proposés en Principauté

Attention, ça se bouscule au portillon ! Il est 14 heures lorsque l'agence Pôle emploi de la rue Guyau ouvre ses portes. Après l'appel d'air, qui pousse des dizaines de personnes à l'intérieur, vient le goulot d'étranglement qui en laisse autant sur le trottoir.

Près de 600 personnes venues de tout le département se sont rendues, hier, à l'agence Pôle emploi de Menton, en vue de déposer leur candidature à l'occasion du forum de l'intérim. Sept agences monégasques étaient présentes pour les accueillir et tenter de pourvoir les quelque 80 postes disponibles en Principauté.

Face à cette affluence inattendue, la dizaine d'agents de Pôle emploi a dû gérer à la hâte le flot d'entrée et sortie au compte-gouttes, non sans susciter quelques crispations dans la file d'attente.

Le BTP en tête

« On ne s'attendait pas à voir autant de monde, c'est presque deux fois plus que l'année dernière », réagit Gildas Brieau, le directeur de l'agence.

Sur un large panneau blanc posé à l'entrée s'étend la liste des postes disponibles. Chef de chantier, électricien, plombier, boulanger, cuisinier… « Près de 50 % des offres concernent le secteur du bâtiment. Les chantiers à Monaco sont un moteur pour l'emploi. Ensuite viennent le secteur tertiaire et l'hôtellerie-restauration », précise encore le directeur.

Alors que les centaines de demandeurs d'emploi se pressent à l'intérieur de la salle, les recruteurs des sept agences d'intérim monégasques reçoivent chaque candidat un à un, dans un espace cloisonné. Une façon de rendre l'entretien « plus serein et intimiste », selon Gildas Brieau. Les recruteurs n'ont pas qu'à se servir.

Olivier Scheins, chargé d'affaires pour une entreprise d'interim, participe à son dixième forum en tant que recruteur. « L'intérêt, c'est de pouvoir rencontrer une grande diversité de profils. À Monaco, le secteur du bâtiment connaît une croissance de 10 % en ce moment et nous recherchons de tout : de la femme de ménage au directeur financier », souligne-t-il.

Un poste pour sept demandeurs

Parmi, cette large palette de « profils », on retrouve Morini, une demandeuse d'emploi d'origine italienne de 57 ans. « J'étais serveuse en hôtellerie à Monaco. J'ai eu un contrat à durée déterminé pendant trois ans et ils ne m'ont pas gardée », assure-t-elle entre deux entretiens. Bien décidée à reprendre une activité professionnelle, elle concède néanmoins ressentir quelques doutes. « À mon âge, j'ai peur de ne pas être embauchée ». Alors pour valoriser son profil, elle « mise tout sur ses 30 ans d'expérience ».

À la fin de la journée, impossible de savoir si les postes disponibles ont trouvé preneur pour le moment. Mais à raison d'un poste pour plus de sept demandeurs, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Dans le Mentonnais, près de 8 800 personnes sont toujours démunies d'emploi.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct