“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

50 000 € pour les réfugiés maliens en Mauritanie

Mis à jour le 31/05/2016 à 05:13 Publié le 31/05/2016 à 05:13
Ces réfugiés ont fui le conflit dans le Nord Mali et dépendent de l'aide humanitaire.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

50 000 € pour les réfugiés maliens en Mauritanie

Le gouvernement princier a répondu à l'appel d'urgence lancé par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) pour apporter une assistance alimentaire et nutritionnelle aux 50 000 réfugiés maliens du camp de Mberra, situé au sud-est de la Mauritanie.

Le gouvernement princier a répondu à l'appel d'urgence lancé par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) pour apporter une assistance alimentaire et nutritionnelle aux 50 000 réfugiés maliens du camp de Mberra, situé au sud-est de la Mauritanie.

Accueillis depuis 2012 dans le camp de Mberra, ces réfugiés ont fui le conflit dans le Nord Mali et dépendent de l'aide humanitaire pour répondre à leurs besoins essentiels, notamment alimentaires.

Le PAM, qui fournit de la nourriture à tous les réfugiés, dans ce camp, effectue également des distributions de suppléments nutritionnels enrichis en vitamines et oligo-éléments aux enfants de moins de 5 ans et aux femmes enceintes ou allaitantes pour traiter et prévenir la malnutrition.

Grâce aux aides allouées, un repas chaud est également servi chaque jour aux enfants des écoles primaires proches du camp ainsi que dans les « espaces amis ». Ces lieux sécurisés sont des espaces où les enfants peuvent jouer et se socialiser.

Avec l'aggravation du contexte humanitaire dans le Sahel, le retour des réfugiés maliens dans leur pays d'origine n'est pas envisageable, à court terme. C'est pourquoi maintenir cette assistance vitale s'avère une priorité.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.