“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

400 monstres pour un grand sabbat

Mis à jour le 04/11/2018 à 05:04 Publié le 04/11/2018 à 05:04
Les monstres se sont pressés pour venir casser les pignata de l'association Irahta avant de silloner les rues.

Les monstres se sont pressés pour venir casser les pignata de l'association Irahta avant de silloner les rues. M.-E.C.

400 monstres pour un grand sabbat

La soirée Halloween de La Turbie, qui a drainé des familles de St-Laurent-du-Var et Roquebrune-Cap-Martin, devient incontournable et l'édition 2018 a battu tous les records, avec quelque 400 participants accueillis par l'heureux président du Comité des Fêtes.

La soirée Halloween de La Turbie, qui a drainé des familles de St-Laurent-du-Var et Roquebrune-Cap-Martin, devient incontournable et l'édition 2018 a battu tous les records, avec quelque 400 participants accueillis par l'heureux président du Comité des Fêtes.

Les prévisions météo n'étaient pas encourageantes mais apparemment, fées et magiciens (morts-vivants et autres squelettes ambulants aussi) avaient trouvé le moyen de convaincre le ciel de leur permettre de réussir leur grand congrès annuel !

L'association Irahta a permis de renouer avec la tradition de la pignata, une trentaine de «casseroles» ayant été fabriquées pour l'occasion et remplies de bonbons.

Gareth Wittstock dans la horde de monstres

Puis vint le temps de la grande chasse aux bonbons dans les rues du village, chez les habitants et surtout auprès des commerçants. Tous avaient prévu l'arrivée de cette horde et, tremblants de se voir jeter un sort par des mages et sorcières horrifiques pas plus hauts que trois pommes, s'empressaient de verser leur obole sucrée.

Enfin, tous les participants convergèrent vers la salle polyvalente transformée en château maléfique pour leur grand sabbat : l'occasion de se trémousser sur les rythmes évidemment endiablés projetés par le DJ Jean Max, champion du lancer de mousse et de ballons. Une fête chaleureuse, conviviale et bon enfant, à laquelle participa, en toute discrétion, Gareth Wittstock, le frère de la princesse Charlène de Monaco, venu avec famille et amis.

Le maire, Jean-Jacques Raffaele, heureux du beau succès, quittait la soirée en lançant « Nous allons finir par devoir l'agrandir, notre salle polyvalente ! »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.