“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

3 Des troupes internationales donnent vie aux motifs d’agrumes bonnes raisons d’aller aux Jardins de Lumières Un vrai show qui mêle sons et lumières Une ambiance onirique et poétique

Mis à jour le 21/02/2019 à 10:14 Publié le 21/02/2019 à 10:14
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

3 Des troupes internationales donnent vie aux motifs d’agrumes bonnes raisons d’aller aux Jardins de Lumières Un vrai show qui mêle sons et lumières Une ambiance onirique et poétique

Créée en 2007, cette balade nocturne - dans les décors d’agrumes des jardins Biovès - donne une dimension onirique à la Fête du citron. Lumière sur une manifestation plébiscitée par le public

Pour faire le bonheur des oiseaux de nuit, la Ville fait appel à des troupes théâtrales et des groupes de musique pour faire le show au pied des structures illuminées. Voici la liste pour les deux prochains Jardins de Lumières :

La fanfare du Japon Elle a été fondée par l’école féminine Waseda Setsuyo, dans la ville d’Osaka (Japon). Tous les membres sont des étudiantes qui pratiquent la musique et défilent tous les jours après l’école. La troupe se produit en public environ 40 fois par an partout dans le monde.

Bird Men : les 3 oiseaux

D’énormes créatures lumineuses parcourront les jardins Biovès, guidées par des hommes mystérieux. Les créatures peuvent être mieux définies comme une nouvelle espèce : le Technosaurus.

Aladiba de la Cie Task

La compagnie donnera un spectacle sur le thème d’Ali Baba et les 1001 nuits, avec des jeux de pyrotechnie et de feux.

Personnages de druides et d’elfes

Le public pourra rencontrer des druides et autres elfes venus de mondes oubliés.

Elfes de lumières (d’une compagnie allemande)

Les elfes des bois avec leurs costumes lumineux joueront de leur batterie en créant une musique entraînante qui poussera tout le public à se déhancher.

Monde fantastique (d’Allemagne)

Le public découvrira un monde peuplé de créatures mystérieuses...

Aladiba - Cie Task

La compagnie reviendra jouer son spectacle sur le thème d’Ali Baba et les 1001 nuits.

Magic Merlin

Le magicien Merlin émerveillera les visiteurs avec de nombreux tours de magie.

Didier Leonetti, ancien directeur de l’Office de tourisme de Menton, est à l’origine de la création des jardins de nuit. Une idée plutôt… lumineuse. « L’idée était de faire découvrir les Jardins Biovès sous un autre angle, mais aussi de créer un événement supplémentaire pour faire marcher l’économie locale et générer une nuitée supplémentaire pour les visiteurs », résume Christophe Ghiéna, responsable du Centre technique municipal (CTM) de Menton. Ainsi, la création des motifs d’agrumes dans les jardins Biovès a évolué pour permettre de proposer une balade de jour comme de nuit.

Ainsi, un éclairagiste électricien a été désigné pour veiller au bon déroulement de chaque soirée. Au fil des éditions, le réseau électrique a dû se perfectionner. « Les premières années, il y avait quelques coupures car la puissance de la lumière était limitée. Puis, l’arrivée des ampoules Led - qui permettent de diviser par 10 les puissances consommées - a contribué au développement du concept de jardins de Lumières », détaille Christophe Ghiéna.

Une évolution qui a permis de réaliser une petite prouesse pour la 84e édition dédiée à « Broadway ». Cette année-là, les employés de la Ville réalisent un mur d’entrée des jardins Biovès imitant la 5e Avenue de New York avec une trentaine de projecteurs et des affiches immenses, dont la plus grande culminait à 7 mètres !

Pour le thème des « Mondes fantastiques », plus de 250 projecteurs led ont été utilisés, ainsi qu’une trentaine d’effets de lumières. À cela s’ajoutent les machines à fumée pour donner une dimension mystérieuse autour du druide géant ou de l’arbre magique.

Côté musique, le public est transporté dans un autre monde grâce à une bande-son qui diffuse le cri d’un oiseau ou d’un dragon. Dans les allées des jardins Biovès, le charme opère, même les yeux fermés.

En plus du travail technique, les Jardins de Lumières proposent un voyage nocturne onirique - presque intimiste - aux visiteurs. Dans l’obscurité, tout devient propice aux rêves et aux mystères. Et visiblement, les visiteurs sont envoûtés par le concept... « Je suis une habituée de la Fête du citron et j’ai découvert les Jardins de Lumières l’an dernier », témoigne une Roquebrunoise. Pour moi, c’est une autre ambiance que les corsos. Grâce au jeu entre les lumières et les structures, on est vraiment transporté dans la féerie. Du coup, cette année, j’ai prévu d’aller aux Jardins de Lumières le dernier vendredi de la Fête et j’ai déjà réservé ma place ! »

À souligner que le thème des « Mondes fantastiques » se prête particulièrement aux Jardins de Lumières et au monde de l’imaginaire.

De plus, cette année, une partie des éclairages de l’avenue Boyer ont été éteints pour éviter la pollution lumineuse. « De cette façon, on accentue le contraste des couleurs sur les structures », détaille Christophe Ghiéna.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.