“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

3 bonnes raisons d'aller au Musée océanographique

Mis à jour le 27/12/2017 à 05:11 Publié le 27/12/2017 à 05:11
L'Arctique, les fonds marins, le bassin tactile : au moins trois bonnes raisons de visiter le Musée océanographique pendant les vacances de Noël.

L'Arctique, les fonds marins, le bassin tactile : au moins trois bonnes raisons de visiter le Musée océanographique pendant les vacances de Noël. Jean-François Ottonello

3 bonnes raisons d'aller au Musée océanographique

Que faire pour occuper les enfants et passer avec eux un bon moment ? Aller au temple de la mer, pardi ! Parmi toutes les animations proposées pour les vacances, voici nos trois coups de cœur

Le Musée océanographique de Monaco propose des ateliers découverte et des animations exceptionnelles sur le thème de la banquise et du monde marin, jusqu'au dimanche 7 janvier 2018. On a tout testé pour vous. Voici nos trois coups de cœur.

1 Une expédition glaciale à 5 000 km d'ici

Sous une grande tente blanche immaculée, installée au milieu du musée, un petit bout de l'Arctique a été rapporté en Principauté. Une animatrice vêtue d'une tenue traditionnelle inuit nous accueille à l'entrée, pour nous guider à travers ce parcours initiatique sur la banquise. Sous la tente, un décor merveilleux et enchanteur, des sapins enneigés, un igloo, des ours polaires animés… Tout est pensé pour un dépaysement total.

L'atelier débute par une balade sur la neige, rythmée par des petites pauses à chaque animal que l'on croise. L'animatrice questionne alors les enfants sur les habitants du Pôle Nord : « Connaissez-vous le Harfang des neiges ? Savez-vous de quoi se nourrit le lièvre arctique ? »

Moment d'apprentissage ludique et interactif en compagnie de ces bêtes plus vraies que nature. Puis, tous autour d'une tente, assise sur une peau de bête, la guide nous raconte des contes et légendes inuits pour nous transportent encore un peu plus sur les terres du Père Noël.

L'animation est accessible aux enfants de 3 à 12 ans. À condition, pour les tout-petits, de ne pas avoir peur des gros ours blancs.

2 Une plongée dans les mers du globe

Équipé d'un casque audio et d'un casque de réalité virtuelle, ImmerSEAve 360° nous immerge au cœur des plus beaux fonds marins de la planète. Deux films d'une quinzaine de minutes sont diffusés, « Tubbataha 360° » et « Little Big Whale ». Dans le premier, nous découvrons les trésors présents dans les mers des Philippines, au beau milieu d'une palanquée. Le projet étant réalisé à l'initiative de l'Institut océanographique - la fondation Albert-Ier -, ne soyez pas étonné d'avoir comme compagnon de plongée, le prince Albert II en personne.

Le second nous fait assister à la rencontre entre les cachalots et l'homme à travers les yeux d'un Moby Dick bis. Les pensées de l'animal résonant dans les oreilles, au milieu des abysses, la coupure avec la réalité est totale.

Entre chaque diffusion, une intervenante apporte des précisions sur les films, à l'aide d'images projetées sur l'écran face à nous. Comme la situation géographique des océans où nous plongeons, ou les types d'espèces que nous rencontrons. Les propos visent également à sensibiliser le public sur les espèces en voie de disparition et la pollution des océans. Seul petit bémol : la qualité des images qui pourrait être meilleure.

3 Une rencontre tactile avec la faune marine

Dans un petit bassin, un mini-écosystème marin a été reconstitué, avec pour habitants des oursins, des étoiles de mers, des poissons et un même un bébé requin.

L'animatrice rassemble les participants autour du bassin, prend chaque espèce dans sa main et nous les présente : son nom, ses caractéristiques, son alimentation… Et bien sûr, tout cela dans un langage amusant et adapté aux enfants. L'animatrice invite les participants à interagir en lui posant des questions, et à se retrousser les manches pour venir caresser la peau des animaux. Celle-ci explique bien aux enfants que ce sont des êtres vivants qu'il faut respecter, et toucher avec délicatesse.

Difficile de contenir leur envie de toucher à tout prix le petit requin qui parcourt vivement le bassin.

Elle attire également l'attention des participants sur le rôle de ces espèces dans les océans. Ainsi que les raisons pour lesquelles il est important de les préserver.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct