“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

3 937 surendettés dans

Mis à jour le 17/02/2016 à 05:11 Publié le 17/02/2016 à 05:11
Monaco-matin, source d'infos de qualité

3 937 surendettés dans

Dans le rouge en permanence, ils ont fait appel à la Banque de France pour sortir d'une situation financière inextricable. Leur nombre baisse légèrement dans notre département

La situation s'améliore légèrement. Il est important de le souligner. Pour autant, ils étaient 3 937, l'an dernier dans les Alpes-Maritimes, à voir leurs comptes bancaires plonger dans le rouge dès le début du mois. On parle ici des dossiers considérés comme recevables par la Banque de France.

Ces surendettés étaient 4 023 en 2014. Ces chiffres sont issus de l'enquête typologique 2 015 sur le surendettement des ménages (1), établie par la Banque de France et communiquée il y a quelques jours.

Roquebillière, Cannes, Nice, le Cannet, nous avons interviewé quelques-unes de ces personnes financièrement acculées. « Effet boule de neige », « spirale infernale », tous évoquent une lente plongée aux enfers (lire par ailleurs).

Au plan national, 217 302 dossiers de surendettement ont été déposés l'an dernier. Un nombre en baisse de 5,9 % par rapport à 2014.

L'autre bonne nouvelle, c'est le recul de la part de dossiers comportant un crédit à la consommation (42,3 % en 2015 contre 45,9 % en 2014).

L'impact du logement

Comme le relève la Banque de France, se mélangent toutefois souvent des cumuls de crédits à la consommation et des arriérés de charges courantes (81,5 % des dossiers).

Se loger a-t-il un impact ? En France, la part des dossiers comportant un endettement immobilier, que ce soit après l'achat d'un bien ou des travaux, est en augmentation de 13 % en 2015.

Alors que l'endettement moyen dans les Alpes-Maritimes est légèrement supérieur à celui constaté au plan national, Didier Collet, directeur de la succursale niçoise de la banque de France n'y voit pas de corrélation (lire par ailleurs).

En moyenne, dans les A.-M, l'endettement est de 41 922 e, contre 41 254 e au plan national. À noter l'énorme différence avec le Var, où l'endettement moyen est de 48 009 e. Ce département compte 449 dossiers pour 100 000 habitants, contre 406 pour les Alpes-Maritimes.

Qui sont ceux qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts ? « Principalement des personnes vivant seules », souligne la Banque de France.

Le portrait des surendettés

Ce sont souvent des locataires, (76,5 % dans les Alpes-Maritimes). 49,5 % ont des ressources strictement inférieures au SMIC. « Les Alpes-Maritimes connaissent proportionnellement moins de ménages surendettés que ce que l'on peut observer dans d'autres départements », souligne toutefois Didier Collet.

Le fait notable est que l'immense majorité des surendettés des Alpes-Maritimes est quasiment dans l'incapacité de rembourser. 80,5 % des situations de surendettement se caractérisent par des capacités de remboursement modestes ou inexistantes (moins de 450 e).

Des situations souvent dramatiques qu'il faut traiter rapidement. Comme le souligne Françoise, une surendettée Niçoise, « il faut donner l'alerte rapidement ». Sur ce point, tout le monde se rejoint. Reste à franchir le pas. Et c'est souvent là le plus difficile.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.