“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

270 écoliers jouent les architectes et les maçons à La Turbie

Mis à jour le 28/03/2017 à 12:00 Publié le 28/03/2017 à 05:17
Une pieuvre immense au pied d'un chemin de fer perché sur un point haut et sinueux.

Une pieuvre immense au pied d'un chemin de fer perché sur un point haut et sinueux. MEC

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

270 écoliers jouent les architectes et les maçons à La Turbie

Le petit train avance, perché sur un haut et long pont serpentant entre des châteaux, une tour Eiffel, un dragon volant, une île, un bateau, une pieuvre...

Le petit train avance, perché sur un haut et long pont serpentant entre des châteaux, une tour Eiffel, un dragon volant, une île, un bateau, une pieuvre... C'était en salle polyvalente, le spectacle offert par les 270 élèves des écoles maternelle et élémentaire. Depuis la veille, les classes s'étaient succédé pour construire en planchettes Kapla ces monuments et drôles de personnages.

Sous la houlette de Guillaume, animateur spécialisé, les enfants ont empilé avec dextérité quelque 26 000 planchettes en bois naturel et 5 000 autres, en bois coloré « pour souligner la structure ».

« D'abord, les petits de la maternelle ont posé les bases, les plus grands ont suivi et ainsi de suite, de façon à ce que les plus grands et les plus dextres terminent le travail le lendemain », explique Guillaume. Il était donc important que les enfants reviennent pour voir et bien comprendre à quoi avait servi leur travail. Les parents aussi étaient invités à la visite.

C'est la troisième année que cette animation Kapla est offerte aux écoliers turbiasques par l'association des parents d'élèves (APE).

Une animation prise sur le temps scolaire car il s'agit d'une expérience riche en apprentissages : un travail sur la concentration, sur l'entraide, sur la gestion de l'échec.

« Quand ça tombe, c'est pas grave, tu recommences avec l'aide des copains » - apprendre la persévérance et le travail collaboratif, la perception en 3D, etc. « Sur le début, on a un peu galéré, reconnait Eva. Il faut être précis et trouver la bonne position, bien sur les genoux. »

« C'est important que les enfants qui passent beaucoup de temps sur tablettes et ordinateurs, apprennent à manipuler, construire avec leurs mains. D'ailleurs on repère tout de suite ceux qui jouent déjà aux Lego et Kapla », signale une maîtresse. Un cri du cœur anonyme entendu au cours de l'après-midi résume bien l'intérêt, le plaisir et la fierté des enfants d'avoir ainsi joué tout à la fois les architectes et les maçons : « C'est trop beau, ce qu'on a fait ! ». C'est néanmoins avec un bonheur et une application aussi grands que, une fois la visite terminée, les enfants se sont précipités pour les détruire. Avant de s'organiser pour faire regagner aux plus de 30 000 planchettes leurs boîtes et sacs d'origine. La pédagogie jusqu'au bout !

Liliane Cloupet (au centre de la photo), adjointe aux affaires scolaires, est venue encourager et féliciter les élèves.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.