“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

200 jeunes découvrent le Pavillon Bosio

Mis à jour le 09/02/2020 à 11:17 Publié le 09/02/2020 à 11:17

200 jeunes découvrent le Pavillon Bosio

L’École Supérieure d’Arts Plastiques (Esap), gérée par la mairie de Monaco, a organisé hier une journée portes ouvertes qui a accueilli quelque 200 amateurs ou futurs candidats au concours d’entrée de l’école spécialisée dans la scénographie.

L’École Supérieure d’Arts Plastiques (Esap), gérée par la mairie de Monaco, a organisé hier une journée portes ouvertes qui a accueilli quelque 200 amateurs ou futurs candidats au concours d’entrée de l’école spécialisée dans la scénographie. Pour Isabelle Lombardot, il s’agit sans cesse de proposer des disciplines et des approches en prise directe avec le monde actuel. Et, pour se faire, de tisser notamment des liens avec des structures artistiques. « Nous avons un nouveau partenariat avec la Manufacture de Lausanne qui mêle danse, théâtre, mise en scène et scénographie. Cela aboutira à un spectacle sous une forme expérimentale au théâtre Princesse Grace, le 10 avril prochain, à 20 heures. Nous poursuivons également, bien sûr, la collaboration avec les Ballets de Monte-Carlo et développons des projets scénographiques d’exposition sur le thème des jardins avec Palerme et Nogent-sur-Marne. »

L’Esap s’oriente aussi vers les nouvelles technologies avec le « digital lab ». « C’est une activité très demandée. Ce laboratoire numérique se renforce. »

Au total, 250 amateurs, enfants et adultes, suivent des cours de céramique, dessin, peinture, photographie, photoshop, reliure. Une initiation aux arts plastiques est proposée pour les 11/16 ans.

Les étudiants, qui se destinent à une carrière professionnelle dans les arts du spectacle, sont 65 inscrits. Eux passent généralement cinq ans à l’Esap pour valider leur formation complète.

Dans l’écrin heureusement protégé du Pavillon Bosio, amateurs et futurs professionnels ont de quoi trouver une source d’inspiration.

La photographie, photoshop et les arts numériques sont autant de disciplines appréciées.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.