Rubriques




Se connecter à

2 555 élèves sur le chemin

Hier matin, les petits Mentonnais ont fait leur retour dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville. Premier bilan de rentrée avec l'Inspecteur de la circonscription, Jean-Marc Messina

Rachel dordor Publié le 04/09/2018 à 05:08, mis à jour le 04/09/2018 à 05:08
L'inspecteur de la circonscription de Menton, Jean-Marc Messina (à droite) a fait le point sur la rentrée avec le maire de Menton, Jean-Claude Guibal, Sylviane Royeau, chargée des Affaires scolaires et Pierre Binet, responsable du service de l'Éducation de la ville.
L'inspecteur de la circonscription de Menton, Jean-Marc Messina (à droite) a fait le point sur la rentrée avec le maire de Menton, Jean-Claude Guibal, Sylviane Royeau, chargée des Affaires scolaires et Pierre Binet, responsable du service de l'Éducation de la ville. Jean-François Ottonello

Une rentrée sereine, sans encombre à Menton et dans toute la circonscription » a annoncé, très satisfait, Jean-Marc Messina, inspecteur de la circonscription de Menton, hier, lors de la traditionnelle conférence de presse de la rentrée scolaire, en présence du maire de Menton, Jean-Claude Guibal, de l'élue en charge des Affaires scolaires, Sylviane Royeau et du chef de service de l'Éducation de la Ville, Pierre Binet (lire par ailleurs également).

À Menton, les seize écoles publiques ont fait le plein, avec des effectifs stables et bien répartis. Au total, ils sont 2 555 élèves en cette rentrée scolaire 2 018 (ce chiffre est encore susceptible d'évoluer) : 933 en maternelle et 1 622 en élémentaire (dont 2 classes ULIS). Soit 26 enfants supplémentaires par rapport à la rentrée de 2017.

À noter que l'augmentation la plus significative est visible chez les plus petits (plus 50 enfants dans chacune des maternelles Debré et Coty !). Alors que la tendance nationale est à une légère baisse…

 

L'une des conséquences, l'école Alphonse-Daudet dans le quartier de Garavan a ouvert une 4e classe à double niveau (Grande section de maternelle/CE1) : « La répartition chronologique des effectifs de cette école étant très déséquilibrée, nous avons fait ce choix pédagogique d'une classe à double niveau, certes atypique, mais facile à gérer, pour homogénéiser l'ensemble des niveaux. Ainsi, la classe enfantine est plus allégée, le CE1 reste un groupe entier et la classe de CP est complète » a expliqué M. Messina. Par ailleurs, la capacité du dortoir de l'école, désormais dirigée à titre définitif par Kim Massoni, a été doublée et il a été climatisé.

Dans de nombreuses classes, des ventilateurs (qui ne font pas de bruit !) ont été installés et préférés à la climatisation.

En dehors de l'enseignement bilingue en italien qui s'ouvre à l'école Frédéric-Mistral et des cours renforcés en italien à l'école de la Condamine (lire page précédente), petit tour d'horizon des nouveautés pédagogiques.

Espace numérique de travail : Menton, ville précurseur dans le département !

 

C'est la grande nouveauté de l'année scolaire : des espaces numériques de travail vont être aménagés, dès le mois prochain, dans toutes les écoles maternelles et élémentaires (pour les classes qui acceptent de s'y inscrire), comme c'est déjà le cas dans les collèges et les lycées depuis plusieurs années, conformément à la demande du ministère de l'Éducation nationale.

« La ville de Menton figure parmi les premières dans le département à être dotée de cet outil informatique, qui a deux objectifs : être un espace de communication entre l'école et chaque famille, mais aussi un espace pédagogique, où les enseignants pourront déposer des documents de travail à la disposition des élèves… », explique très concrètement l'inspecteur, ajoutant que la Ville prendra en charge chaque abonnement numérique.

« C'est la politique de la Ville de faire respecter et découvrir les traditions, mais il faut aussi pouvoir s'ouvrir à la modernité, comme peut l'être le numérique » a précisé le maire.

Il est à noter que cet espace numérique se définira dans un cadre très sécurisé, ouvert à la seule communauté de l'école (enseignants et familles). « Pour les écoles maternelles, cet outil a l'avantage de faire entendre aux parents les comptines que leurs enfants apprennent… » Pour les écoliers, cet entraînement sur outil numérique permettra aussi de les mettre en garde face aux dangers d'Internet et des réseaux sociaux.

La Ville a également équipé chaque école de 30 tablettes numériques dans une mallette bien conçue à destination des enseignants et de leurs élèves.

 

Des étudiants de Sciences Po vont faire leur parcours civique dans les écoles !

Dans le cadre d'un partenariat entre Sciences Po Menton et la circonscription de Menton, des élèves du campus mentonnais feront leur parcours civique comme assistants d'éducation dans les écoles de Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Cap-d'Ail et Beausoleil (plus Sospel dans le cadre d'un projet Erasmus autour du patrimoine). À Menton, ils seront investis de plusieurs missions, et les italianisants viendront en renfort des enseignants dans les écoles Mistral et de la Condamine.

« C'est utile pour les petits de voir des élèves avec un beau parcours scolaire. L'occasion de convaincre par l'exemple de l'intérêt d'étudier » a fait remarquer le maire. L'Inspecteur soulignant, pour sa part, l'intérêt de « mêler aussi les âges de la jeunesse ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.