“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

150e anniversaire de l'arrivée du train à Monaco

Mis à jour le 13/10/2018 à 05:25 Publié le 13/10/2018 à 05:25
La gare de Monte-Carlo au tout début de son exploitation.	(DR)

150e anniversaire de l'arrivée du train à Monaco

Retrouvez, une fois par mois, la chronique du Comité national des traditions monégasques

Dans cette deuxième moitié du XIXe siècle, face à la nouvelle vocation touristique de la Principauté, le réseau routier s'avère très insuffisant. En effet, les déplacements terrestres de Nice à Menton se faisaient par la route de la Grande-Corniche et la liaison vers Monaco n'est assurée que par des sentiers et chemins, en grande majorité muletiers, empruntés seulement par des charrettes et des diligences.

Le traité du 2 février 1861 entre l'empereur Napoléon III et le Prince Charles III qui prévoyait à l'article 5 d'une part la réalisation d'une route littorale pour désenclaver la Principauté (1) et d'autre part le passage par Monaco de la ligne de chemin de fer reliant Nice à Gênes. « Il allait permettre à la Principauté, trop longtemps à l'écart des chemins carrossables, de sortir de son isolement (2). »

Les travaux commencent en 1864 et le lundi 19 octobre 1868, il y a 150 ans, le premier train de la ligne Paris-Lyon-Méditerranée entrait en gare de Monaco. Le Prince Charles III arrivera pour la première fois en gare de Monaco par un train spécial le 18 novembre. Il avait eu auparavant l'heureuse inspiration d'imposer l'arrêt de tous les trains aux deux gares ouvertes dans la Principauté. En effet la SBM, souhaitant attirer les riches touristes, obtient la construction de la gare de Monte-Carlo au bord de la mer, au pied du casino. La configuration ferroviaire reste inchangée jusqu'en 1964.

L'arrivée du chemin de fer à Monaco fut l'un des artisans de l'extraordinaire expansion économique de la Principauté. L'industrie touristique, le commerce et l'artisanat allaient très vite se développer permettant ainsi au prince visionnaire Charles III de supprimer, dès le 8 février 1869, tous les impôts directs.

En 1958, le Prince Rainier III se rend compte que cette voie ferrée fait perdre de précieux espaces constructibles. Il lance alors la mise en souterrain de la voie en deux étapes. La première, côté est, s'achèvera en 1964 par la disparition de la gare de Monte-Carlo ; la seconde, côté ouest, s'étalera de 1993 à 1999. L'ancienne gare de Monaco, rebaptisée Monaco-Monte-Carlo depuis la fermeture de la gare de Monte-Carlo, est fermée et la nouvelle gare souterraine, déplacée au-dessus du ravin de Sainte-Dévote est inaugurée le 7 décembre 1999.

1- Cette route, que la configuration du terrain rendait d'une construction extrêmement difficile, vit en outre son exécution retardée par la guerre de 1870 et ne put être achevée qu'au bout de vingt ans, à la fin de 1881.

2- Réf : l'article des Annales monégasques n° 9 de 1985 de Roger Viale : « Quand le Rail-way arrivait en Principauté ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct