“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

150.000 voyageurs attendus dans les TER en gare de Monaco pour le 77e Grand Prix

Mis à jour le 17/05/2019 à 08:58 Publié le 17/05/2019 à 07:57
A la gare de Nice-Ville (photo ci-contre), 24 agents se sont réunis pour ajuster le dispositif du 77e Grand Prix de Formule 1 de Monaco les 25 et 26 mai.

A la gare de Nice-Ville (photo ci-contre), 24 agents se sont réunis pour ajuster le dispositif du 77e Grand Prix de Formule 1 de Monaco les 25 et 26 mai. Illustration C.D.

150.000 voyageurs attendus dans les TER en gare de Monaco pour le 77e Grand Prix

Même si les agents sont rodés, les 25 et 26 mai prochains s’annoncent déjà comme les deux journées les plus intenses de l’année. Le maître mot : « organisation », y compris pour l’usager

"Le mot d’ordre c’est que les croisiéristes n’aillent pas à Monaco ce week-end!" Le 29 avril dernier, vingt-quatre salariés de la SNCF se sont mis autour de la table, dans une salle de réunion de la gare de Nice-Ville, pour ajuster les derniers réglages en vue du 77e Grand Prix de Monaco.

Car l’événement de la Formule 1 ne saurait évidemment toucher que la Principauté! Dans les gares des Alpes-Maritimes, 150 000 voyageurs sont attendus les quatre jours du Grand Prix (23 au 26 mai).

Corinne Durand, directrice des gares, lance la discussion avec le personnel de la production, les agents et contrôleurs mobilisés. "On est bien rodé, mais cela reste compliqué." À Nice, pour la première année, la gare est à 100 % opérationnelle. Fini les travaux sur le parvis qui imposaient aux voyageurs de passer par une petite porte sur le côté.

Des trains doubles de 2.000 voyageurs

Samedi et dimanche, à Nice-Ville, des files dédiées au Grand Prix permettront d’identifier les voyageurs et de les acheminer au mieux. "Il faut une dizaine de personnes très tôt le matin pour mettre en place le dispositif sur les quais, dans le hall, explique un agent. Les oriflammes, les barrières et les plots seront installés."

Toutefois, aucun wagon n’est spécifiquement dédié au Grand Prix. Pour transporter deux mille voyageurs dans chaque train, la SNCF ne prévoit que des trains doubles. Et Corinne Durand prévient: "Nous avons alerté tous les bateaux de croisières en escale à Villefranche-sur-Mer de déconseiller aux croisiéristes de prendre le train ce week-end-là".

Un conseil: acheter son billet aller-retour à l’avance, par internet et les jours qui précèdent l’événement, car aucune vente mobile n’est autorisée sur le périmètre de la gare.

Soyez patients à la fin de la course

L’ensemble du dispositif d’acheminement jusqu’aux quais et de transport suit un plan validé par les autorités monégasques. En Principauté, au pic de fréquentation, à l’issue des courses automobiles, le temps d’accès en gare est estimé entre 45 minutes et une heure. Là, les services publics n’ont qu’un objectif: gérer les flux de voyageurs pour évacuer les lieux dans les meilleurs délais. Le souhait de chaque voyageur également…


Savoir +
Pour connaître l’état du trafic :
Sur internet : www.ter.sncf.com/paca pour le site TER PACA
Par téléphone : 0800.11.40.23 (appel gratuit), tous les jours, de 7 h à 21 h 30
Sur le smartphone avec l’application SNCF à télécharger gratuitement
Sur Twitter


Tout ce qu'il faut savoir pour bien circuler

La SNCF prévoit d’acheminer 150 000 personnes durant les quatre jours du Grand Prix de Monaco. Pour éviter les embouteillages et les problèmes de stationnement à Monaco, l’alternative la plus rapide et la plus économique (aller-retour Nice-Ville – Monaco : 8,10 €) est incontestablement le train.

Du côté de la SNCF, c’est une mobilisation générale et sans faille qu’il faut respecter durant quatre jours.

Combien de trains les 25 et 26 mai ?
La circulation des trains le week-end de la course est celui d’un jour de semaine normal, auquel SNCF rajoute 16 liaisons spéciales à destination ou depuis Monaco.
À titre d’exemple, le jour de la course, de 8 à 13 h, 23 trains circulent contre 12 trains un dimanche normal (soit un train toutes les 10 minutes environ). De 17 à 21 h, 16 trains sont assurés pour le retour des voyageurs, contre 11 trains un dimanche classique.

Combien d’agents à Nice-Ville ?
Tous les services SNCF sont à pied d’œuvre. À Nice-Ville, une cinquantaine d’agents (accueil, vente, contrôleurs, conducteurs, agent de maintenance du matériel, surveillance générale, volontaires de l’information – “Gilets Rouges”…) sont mobilisés chaque matin pour assurer un départ dans de bonnes conditions et à Monaco, chaque soir, pour le retour des spectateurs après les courses.

Un week-end chargé
En plus du Grand Prix de Monaco, ce week-end reçoit aussi les derniers festivaliers à Cannes, attire les premiers croisiéristes, et les clients du Marché de Vintimille le vendredi. Sans compter le derby de football Nice-Monaco le 24 mai au soir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.