“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

1500 coureurs pour les retrouvailles

Mis à jour le 03/02/2020 à 11:33 Publié le 03/02/2020 à 11:32
Cédric Gilles s’impose devant Germain Grangier et Kyle Barber.

1500 coureurs pour les retrouvailles

Ils l’attendaient depuis 4 ans.

Ils l’attendaient depuis 4 ans. La Course du Soleil qui n’a plus été organisée depuis 2016 est revenue en force hier avec la participation de 1500 coureurs. Le spectacle a été au rendez-vous.

C’est au petit matin hier, sur le bord de mer cap d’aillois, juste après 9h, que les premiers coureurs ont fait leur apparition sur la ligne d’arrivée. Une arrivée très attendue par les amateurs de course pédestre mais également par les officiels de nombreuses communes de la Métropole de Nice qui ont tout mis en œuvre pour que l’organisation soit parfaite. Le travail mené en amont par Xavier Beck (maire de Cap d’Ail) ainsi que ses collaborateurs a porté ses fruits. En effet, depuis 2016 et les attentats de Nice la course avait été suspendue. La sécurité a pris une place primordiale et la course a été un véritable succès sur tous les fronts.

Créée en 1905, la course du Soleil est devenue un évènement incontournable dans le calendrier des courses pédestre. Des prestigieux vainqueurs comme Jean Bouin, victorieux de 5 éditions, sont à noter dans le riche palmarès de la course. Le départ de cette 20e édition a été donné du côté de Nice avenue Franck Pilatte, au-dessus de la Capitainerie du port. Les 19 kilomètres de course ont été un véritable « trésor » avec de nombreux paysages incroyables en passant par Villefranche-sur-Mer, Beaulieu-sur-Mer, Eze et enfin Cap d’Ail. Ce parcours a été qualifié de difficile, avec de nombreuses “mounta cala” propre au jargon niçois. De plus, la météo était au rendez-vous avec un léger soleil et une brise marine idéale pour les coureurs. Les 150 bénévoles ont permis à cette course de se dérouler dans des conditions parfaites. De plus, l’ensemble des bénéfices iront à l’association « Restos du Cœur », partenaire majeur de l’évènement, qui a distribué plus d’un million de repas sur la Côte d’Azur en 2019.

Une fois le départ lancé, un trio de tête se détache immédiatement : Gilles-Grangier-Barber. En courant en moyenne à 18km/h, le rythme de la course a été d’entrée, dicté sur des bases élevées. Le représentant de Menton Marathon a enclenché son effort plusieurs kilomètres avant la fin pour assurer sa victoire, avec un époustouflant chrono de 1h02’20’’. Germain Grangier a terminé 27 secondes plus tard et Kyle Barber à 1’30. Tous les trois, se sont chaleureusement félicités à la fin de la course… « La course s’est très bien passée, a réagi le vainqueur. Quatre ans sans cette course c’était long… Les conditions météo m’ont aussi aidé car d’habitude il fait toujours froid (Rires) ! Refaire cette course dans de bonnes conditions de sécurité est un plus. Je remercie les bénévoles qui ont permis de faire revivre cet événement que tout le monde attendait ».

Chez les féminines, c’est une autre Mentonnaise qui l’emporte et avec la manière : Julie Romera ajoute à son palmarès la course du Soleil 2020 en 1h12’33’’. Sur la ligne d’arrivée, les encouragements furent nombreux. Les 1500 participants n’ont désormais plus qu’une idée en tête : être de l’édition 2021. « Je suis très satisfait du déroulement de la course. Je peux vous assurer qu’il y aura une 21e édition l’année prochaine », a estimé Xavier Beck, le maire de Cap d’Ail. Le rendez-vous est pris.

R.R.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.