“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

126 jeunes électeurs bientôt aux urnes pour l'élection présidentielle !

Mis à jour le 24/03/2017 à 05:09 Publié le 24/03/2017 à 05:08
Les jeunes vont pouvoir voter à la prochaine présidentielle, les 23 avril et 7 mai, et aux législatives en juin prochain.

Les jeunes vont pouvoir voter à la prochaine présidentielle, les 23 avril et 7 mai, et aux législatives en juin prochain. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

126 jeunes électeurs bientôt aux urnes pour l'élection présidentielle !

Cette année, 126 Beausoleillois, dont 57 jeunes hommes et 69 jeunes filles, ont ou vont avoir 18 ans d'ici le 23 avril, et vont ainsi pouvoir voter, pour la première fois, à l'élection présidentielle.

Cette année, 126 Beausoleillois, dont 57 jeunes hommes et 69 jeunes filles, ont ou vont avoir 18 ans d'ici le 23 avril, et vont ainsi pouvoir voter, pour la première fois, à l'élection présidentielle.

Environ 80 jeunes ont répondu présent à l'invitation du maire, envoyée par le service d'état civil que dirige Frédéric Michaelis. La cérémonie citoyenne, qui devait se tenir dans la salle du conseil de l'hôtel de Ville, a dû être déplacée à la salle Rizal du Centre, compte tenu du grand nombre de participants.

La fierté des jeunes était palpable à la réception de leur carte d'électeur et du livret du citoyen, remis jeudi par le maire Gérard Spinelli, aux côtés des élus.

« Tant que vous aurez une carte d'électeurs entre les mains, que son usage sera à votre seule convenance, dans l'émancipation de vos pensées, vous serez des femmes et des hommes libres, a souligné le maire Gérard Spinelli devant une assemblée attentive. Cette carte, c'est une part de votre liberté, mais aussi de votre responsabilité. (...). Désormais vous avez le droit et le devoir de faire entendre votre voix. Car la société qui se définira à travers les urnes est la vôtre, celle que vous allez choisir, celle où vous allez vivre, travailler, aimer, partager et un jour peut-être faire grandir vos enfants. »

Après l'hymne national entonné par tous, un apéritif d'honneur a clôturé la cérémonie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.