“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

116 athlètes monégasques en lice au Monténégro Le prince Albert II ira soutenir les Monégasques 485

Mis à jour le 21/05/2019 à 10:27 Publié le 21/05/2019 à 10:27
Les médaillés monégasques de la dernière édition des Jeux des petits États d’Europe en 2017 à Saint-Marin.

Les médaillés monégasques de la dernière édition des Jeux des petits États d’Europe en 2017 à Saint-Marin. Charly Gallo / Dir. Com.

116 athlètes monégasques en lice au Monténégro Le prince Albert II ira soutenir les Monégasques 485

Du 27 mai au 1er juin, ils défendront les couleurs de la Principauté dans neuf disciplines, lors des 18es Jeux des petits États d’Europe

À l’initiative de Malte, en 1985, a été lancée la première édition des Jeux des petits États d’Europe (JPEE), organisée à Saint-Marin. Depuis, cette manifestation réservée aux athlètes des pays du vieux continent de moins d’un million d’habitants se déroule régulièrement tous les deux ans, remportant un succès croissant. La Principauté de Monaco a d’ailleurs accueilli à deux reprises cet événement, en 1987 et 2007.

Pour cette 18e édition, 116 athlètes (70 hommes et 46 femmes) défendront les couleurs rouges et blanches au Monténégro, dans neuf disciplines : athlétisme, basket-ball, boules, judo, natation, tennis, tennis de table, tir, volley-ball et beach-volley. Une délégation monégasque qui sera forte de quelque 147 personnes, en comptant les officiels, les entraîneurs et le staff médical.

Le Monténégro a rejoint les JPEE en 2009, groupe comprenant également Andorre, Chypre, Islande, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Monaco et Saint-Marin.

Une 4e place à consolider

Outre les grosses nations habituelles (Islande, Chypre et Luxembourg), les sportifs monégasques devront se mesurer aux représentants du pays hôte des Balkans - on connaît sa culture sportive -, qui joueront une carte importante à domicile. Depuis la création des Jeux en 1985, Monaco se classe à la 4e place avec 119 médailles d’or, 147 d’argent et 219 de bronze. Un classement qui est déjà une performance en soi, surtout pour la Principauté, plus petit État par sa superficie et sa population.

Président du Comité olympique monégasque, le prince Albert II se rendra au Monténégro. Son arrivée est prévue lundi 27 mai, dans la foulée du Grand Prix.

Le souverain assistera à la cérémonie d’ouverture le soir même avant de voir et d’encourager le lendemain les athlètes locaux en lice. Il partagera ensuite avec toute la délégation monégasque un moment de convivialité. Le prince Albert quittera le Monténégro le mercredi en début d’après-midi.

Membre du CIO (Comité international olympique) et président de la Commission de la durabilité et de l’héritage du CIO, le souverain appréciera le slogan de ces Jeux : « Être juste par nature ». Monténégro 2019 fait partie du programme « Jeux Verts », soutenu par la Solidarité olympique, pour favoriser l’organisation de compétitions sportives durables. Ce programme comprend trois phases : la création des normes environnementales liées à l’organisation, à l’éducation et à la promotion de manifestations sportives.

Le prince Albert II (ici en 2017 à Saint-Marin, aux côtés d’Yvette Lambin-Berti, secrétaire général du COM, et de Tiffany Pou, or en natation) fera le déplacement au Monténégro pour encourager et soutenir la délégation monégasque.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct