“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

11-Novembre : un chemin du souvenir dans la ville

Mis à jour le 07/11/2018 à 05:18 Publié le 07/11/2018 à 05:18

11-Novembre : un chemin du souvenir dans la ville

C'est un temps de mémoire, de patriotisme et d'histoire que nous nous apprêtons à vivre dans le cadre des commémorations du Centenaire de l'Armistice 1 918.

C'est un temps de mémoire, de patriotisme et d'histoire que nous nous apprêtons à vivre dans le cadre des commémorations du Centenaire de l'Armistice 1 918. Aux côtés des associations patriotiques, de l'Union nationale des combattants et de son président Marc Terrosi, nous avons souhaité que ces célébrations soient à la hauteur de l'importance de l'événement », annonce Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil. Et en effet, plusieurs expositions, conférences, une reconstitution historique et des cérémonies sont au programme, vendredi, samedi et dimanche. Tour d'horizon de ce chemin du souvenir à travers la ville.

Reconstitution « La vie dans les tranchées »

L'exposition présentée par le Comité de commémoration d'époque et son président Louis Dental sera inaugurée samedi à 11 h, sous le chapiteau installé pour l'occasion place de la Libération. Un des temps forts de ce week-end puisque le public est invité à découvrir une véritable reconstitution historique de la vie des soldats durant la Première Guerre mondiale avec des dizaines de figurants. Les collectionneurs passionnés et experts du comité vont exposer le fruit de leurs recherches, depuis des années, et mettre en scène différents tableaux reconstituant les conditions militaires et de vie des soldats. Cette visite inaugurale sera suivie du « Buffet du Centenaire » offert par la Ville à la population dans le square Camille-Blanc.

Cérémonie et défilé historique

Autre temps fort, ce dimanche, le défilé historique, avec ses chevaux et ses véhicules. Il partira du gymnase des Moneghetti à partir de 15 h, traversera les quartiers jusqu'à son arrivée à l'Hôtel de Ville pour laisser place à la cérémonie en elle-même. Ravivage de la flamme du souvenir, allocutions et dépôts de gerbes au monument aux Morts, aux pieds des stèles de Verdun, de la place Commandant-Raynal, au rond-point Clémenceau et au foyer du Poilu où la section Beausoleil-Monaco-Cap d'Ail de l'UNC recevra les personnalités présentes pour un apéritif d'honneur.

Les expositions du Centenaire

Le Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati ouvre ses portes pour des visites commentées par les archivistes de la ville ces vendredi et samedi à 13 h 30 et 16 h 30. Toute l'histoire de Beausoleil durant la Première Guerre mondiale sera retracée à travers des photos, des lettres et des documents officiels issus des archives communales ou de collections privées.

À noter que le Centre participe également à la « Grande Collecte » lancée sur tout le territoire national par les Archives de France, engageant les particuliers à venir déposer des archives personnelles (correspondance entre les soldats et leurs proches, carnets de croquis pris sur le vif au milieu des combats ou en captivité, carnets de chants, photographies, souvenirs écrits après la guerre…) afin d'enrichir la mémoire collective. Les documents sont scannés et rendus bien sûr à leur propriétaire. À quelques mètres à peine, avenue Maréchal-Foch toujours, il ne faudra pas manquer, non plus, l'exposition du Centenaire proposée par le Foyer du Poilu, nourrie elle aussi, grâce au travail de Jean-François Lesage, d'un fonds unique sur les conditions de vie des soldats.

Plusieurs conférences

L'UDLVB et l'Association Vie et Harmonie, proposent également une conférence, ce vendredi à 18 h au théâtre Michel-Daner sur le thème « Nos héros de l'aviation et la résonance de la guerre sur la descendance, du point de vue psycho généalogique ».

Autre conférence, celle de Jean-Claude Volpi, historien des territoires et conférencier. Samedi à 15 heures, il revient sur le Riviera Palace en ce temps de guerre et après l'Armistice de 1918. Étayée par un fonds photographique unique issu principalement des collections de Jean-Paul Bascoul, la conférence évoquera l'histoire du palace azuréen transformé à partir de 1914 en hôpital temporaire, à l'image de l'ancien Palais du Soleil. En avril 1916, le service de santé se rend compte que finalement ce superbe hôtel est mal adapté pour cette fonction sanitaire dont le besoin est amplifié suite au terrible choc généré par la bataille de Verdun. Le Riviera Palace est alors fermé. La conférence permettra surtout de revenir sur la solidarité qui s'est exprimée à travers tout Beausoleil en temps de guerre mais aussi sur comment s'est organisée la vie après l'Armistice. Un pan plus méconnu de l'histoire de la ville où il est évoqué en filigrane, comment le maire fondateur Camille Blanc et son équipe municipale ont fait face à l'organisation d'une ville solidaire. « Il s'agit d'un « devoir de mémoire », souligne Jean-Claude Volpi.

Ce diaporama conférence, complété et enrichi par les archives municipales du Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati, restitue, visuellement et d'une manière presque intimiste le choc que déclencha la Première Guerre mondiale sur nos territoires.

Après ou avant la conférence, le public est invité à visiter pour compléter le propos l'exposition des archives municipales au Centre Histoire et Mémoire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.