“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

101 immobilisations de supercars mais pas de débordements, Top Marques a saisi sa dernière chance à Monaco

Mis à jour le 06/06/2019 à 10:54 Publié le 06/06/2019 à 09:05
Une fourrière de luxe à ciel ouvert s'est érigée près de la digue du port Hercule.

Une fourrière de luxe à ciel ouvert s'est érigée près de la digue du port Hercule. Photo Sébastien Botella

101 immobilisations de supercars mais pas de débordements, Top Marques a saisi sa dernière chance à Monaco

Comme chaque année, le salon Top Marques a donné lieu à un défilé de bolides en tous genres dans les rues de Monaco. Mais après les débordements de l'an passé, les autorités ont été intransigentes, pour le plus grand bonheur des résidents.

Il n’y a décidément qu’à Monaco qu’on peut voir ça et touristes comme locaux ne boudent pas leur plaisir. Au contraire des propriétaires de supercars…

Ces derniers jours, une impressionnante fourrière à ciel ouvert s’est constituée au pied de la digue du port Hercule. Un parking de luxe qui témoigne de la politique répressive instaurée par le gouvernement princier afin de ne pas revoir les scènes de débordements de 2018, notamment dans le virage du Fairmont. 

Une édition alors bouclée avec un bilan de 95 immobilisations, dont 4 motos. Des fourrières saturées et plus de 30 000 euros d'amende récoltés.

Hier, le Département de l’Intérieur a communiqué des chiffres semblables pour ce millésime 2019 à une différence près, et pas des moindres, l’absence de débordements notoires. "Si aux termes de la manifestation Top Marques le nombre d’immobilisations de véhicules opérées par la Direction de la Sûreté Publique est sensiblement identique à celui de l’an passé, les incivilités constatées en marge de l’édition 2018 ont été maîtrisées cette année et aucun débordement majeur n’a été constaté."

"La qualité de vie de nos résidents à été préservée"

Il est vrai que l’an dernier, à même époque, les réseaux sociaux s’étaient enflammés et les Monégasques déchaînés face aux nombreuses entraves à leur qualité de vie. Des témoignages beaucoup plus rares cette année, la majorité des mécontents évoquant des comportements irrespectueux sur les Moyenne et Basse Corniches, en dehors de Monaco donc.

Côté chiffres, la Direction de la Sûreté Publique a procédé à "101 immobilisations de 5 jours, dont 17 délictuelles et 84 contractuelles".

Le gouvernement se félicitant "d’une stratégie efficace [y compris en amont] et une importante présence des fonctionnaires de police sur le terrain, de jour comme de nuit".

"Je suis très heureux. Il n’y a eu aucun débordement alors qu’il y avait plus de voitures que l’année dernière, commente Salim Zeghdar. J’apporterais quand même une nuance. Comme les autorités n’ont rien laissé passer, le premier qui donnait un coup d’accélérateur à l’arrêt se retrouvait en fourrière. Quoi qu’il en soit, tout ce qu’on a mis en place avec le gouvernement a fonctionné. Une tolérance zéro de leur côté et une communication qui a payé sur les réseaux sociaux de notre côté. Et on peut toujours parader en Principauté avec sa voiture en respectant les règles."

Un "succès" pour le gouvernement : "La qualité de vie de nos résidents a ainsi été préservée, en termes de nuisances sonores ou d’embarras de circulation, lors de cette édition." Rendez-vous en 2020 donc.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.