“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

1 067 arbres plantés pour autant de nouveau-nés de Monaco

Mis à jour le 17/11/2016 à 05:13 Publié le 17/11/2016 à 05:13
Georges Marsan, maire de Monaco, son adjoint Jacques Pastor, Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie, des représentants de l'ONF et des familles d'employés de la mairie de Monaco ont célébré ont participé à une plantation symbolique.

Georges Marsan, maire de Monaco, son adjoint Jacques Pastor, Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie, des représentants de l'ONF et des familles d'employés de la mairie de Monaco ont célébré ont participé à une plantation symbolique. M.-E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

1 067 arbres plantés pour autant de nouveau-nés de Monaco

Jolie manifestation, mardi matin, le long du chemin de la Tête de Chien : une plantation symbolique d'arbustes en présence de Georges Marsan, maire de Monaco, de Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie, du représentant du maire de Cap-d'Ail, de membres de l'Office national des Forêts (ONF) et avec l'aide d'enfants nés à Monaco en 2015.

Jolie manifestation, mardi matin, le long du chemin de la Tête de Chien : une plantation symbolique d'arbustes en présence de Georges Marsan, maire de Monaco, de Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie, du représentant du maire de Cap-d'Ail, de membres de l'Office national des Forêts (ONF) et avec l'aide d'enfants nés à Monaco en 2015.

En effet, chaque année depuis neuf ans, pour chaque naissance enregistrée en Principauté, quelle que soit la nationalité du nouveau-né, la mairie de Monaco finance la plantation d'un arbuste.

Cette action s'inscrit dans la convention quinquennale qui lie Monaco, La Turbie, Cap-d'Ail et l'ONF, et vise à l'entretien et au reboisement de la Tête de Chien dont l'écosystème fut détruit par de violents incendies.

En 2015, 1 067 naissances ayant été enregistrées à Monaco, autant d'arbustes seront plantés d'ici la fin de l'année 2016, explique Alain Prado de l'ONF, dont le terrain de jeu s'étend sur quelque 1 500 hectares depuis le Sotto Baou et remonte sur les pentes du Mont Agel.

1 067 érables à feuilles d'aubier, pistachiers lentisques, chênes verts, frênes à fleurs, oléastres (oliviers sauvages), romarins et autres arbousiers - « parce qu'il donne des arbouses, qu'il brûle moins vite que d'autres essences et qu'il accueille un magnifique papillon, le nymphale de l'arbousier », explique Vincent Kulezsa, naturaliste à l'ONF - vont donc s'ajouter aux quelque 9 000 déjà plantés précédemment.

Mardi matin, manifestation symbolique organisée à l'occasion de la Fête nationale monégasque, des employés de la mairie de Monaco sont montés avec leurs bébés nés en 2015 et chaque famille a ainsi planté un arbre, le long du chemin qui mène au Fort Masséna, désormais propriété de l'État monégasque. Un chemin sur lequel veille l'ONF depuis qu'Alain Prado a créé, là où les caravanes venaient autrefois s'installer, un joli sentier à travers un jardin méditerranéen qui s'enrichit ainsi chaque année.

Ce projet « Une naissance = un arbre », reconnu par le programme des Nations Unies pour l'environnement, s'inscrit dans la campagne mondiale « Plantons pour la planète », parrainée par le prince Albert II et visant à mettre en terre un milliard d'arbres.

À chaque enfant, son arbre.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.