“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

1 000 € d’amende pour un vol à 54 € dans une pharmacie

Mis à jour le 18/03/2019 à 10:12 Publié le 18/03/2019 à 10:12
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

1 000 € d’amende pour un vol à 54 € dans une pharmacie

Combien il doit être difficile pour les pharmaciens de déchiffrer l’ordonnance remise par un client et de jouer au vigile en même temps.

Combien il doit être difficile pour les pharmaciens de déchiffrer l’ordonnance remise par un client et de jouer au vigile en même temps. Juste pour éviter la disparition d’articles bien en vue sur les présentoirs en libre-service ! Un ressortissant bulgare, sans profession, a su profiter de la situation pour dérober plusieurs boîtes estampillées « compléments alimentaires » dans une officine de la rue Grimaldi.

Le 11 décembre, vers 13 h 30, il rentre dans la pharmacie et se fond dans la file d’attente des chalands. Au passage, il pique dans les rayons deux produits aux substances concentrées, censées doper les capacités cognitives et mentales. Au même moment, une employée s’aperçoit qu’il part sans payer. Courageuse, elle court après l’aigrefin, le rattrape et l’oblige à restituer les gélules et autres capsules. L’individu reconnaît les avoir subtilisées et rend le maigre butin : 54 e, sans rechigner.

Venu exprès de Rome

Toutefois, le pharmacien dépose plainte et fournit le signalement du voleur. Au cours de leur ronde, des policiers remarquent le citoyen bulgare, sur cette même voie, au niveau de l’immeuble « Les Jacarandas ». Ils l’interpellent. Au cours de la fouille, ils trouvent deux produits de pharmacognosie (médicaments d’origine animale et végétale).

À l’appel de l’affaire, et en l’absence du prévenu à l’audience, le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle raconte la suite. « Cet homme était déjà venu dans la pharmacie le même jour à midi. Il avait pu prendre les deux produits sans se faire repérer, cette fois. Il expliquait être venu spécialement de Rome pour se procurer ces compléments alimentaires, car ils sont introuvables dans son pays. Il est poursuivi pour deux chefs d’accusation : vol et tentative de vol. Quand il a été relâché, il a manifesté l’intention de rentrer dans son pays. Ses casiers monégasque et français sont vierges. »

Dans ses réquisitions, le procureur Alexia Brianti réclamera une peine de huit jours d’emprisonnement assortie du sursis. « Même avec un préjudice faible, le prévenu ne doit plus revenir à Monaco avec des intentions délictuelles. Il avait mis les deux boîtes dans un sac plastique et partait comme si rien n’était. »

Le tribunal, prenant en compte l’absence d’antécédent et le faible montant du préjudice, a condamné le quadragénaire à une peine de 1 000 e d’amende.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.