Vous avez envie de devenir bénévole à la Croix-Rouge? 6 choses qu'il faut savoir

L’association endosse beaucoup de missions: du secours et de l’assistance jusqu’à l’action sociale. Pour pouvoir être sur tous les fronts, elle a besoin de toutes les bonnes volontés.

Article réservé aux abonnés
Axelle Truquet Publié le 29/09/2022 à 09:10, mis à jour le 28/09/2022 à 19:39
De gauche à droite: Michèle Batoz, directrice de l’action sociale de la Croix-Rouge 06, Damien Dos Santos président de la délégation territoriale 06, Philippe Arcamone, président délégué régional PACA Corse et Guillaume Chrétien vice-président territorial 06. (Photo Ax.T.)

On les croise très souvent sans toujours les connaître. Les bénévoles de la Croix-Rouge endossent en effet beaucoup de missions: ils sont présents lors de catastrophes telles que la tempête Alex il y a deux ans, assurent la sécurité lors de manifestations ou encore veillent sur les plus démunis. Un nouveau président délégué régional PACA Corse a été nommé au printemps dernier, Philippe Arcamone. Il est présent ces jours-ci dans les Alpes-Maritimes où il rend visite aux différents responsables locaux, à commencer par Damien Dos Santos, président de la délégation territoriale 06. L’occasion de rappeler l’esprit et les actions menées par l’association.

Comment elle est organisée?

La Croix-Rouge est une association loi 1901. Son siège est à Paris et elle est présente dans toute la France. Dans les Alpes-Maritimes, elle compte 10 unités (à Menton, Nice, Saint-Laurent-du-Var, Antibes, etc.). "Cela permet d’avoir un maillage territorial qui facilite nos missions", souligne Damien Dos Santos.

Quelles structures gère-t-elle?

"Elle pilote entre autres des établissements de santé à but non lucratif: Ehpad, IME (Institut médico-éducatif) pour les jeunes en situation de handicap mais encore un IFSI (Institut de formation aux soins infirmiers) à Nice", commente Philippe Arcamone. "La Croix-Rouge gère également trois maisons de santé à Antibes, Cannes et Nice, ajoute Damien Dos Santos. Des médecins bénévoles y reçoivent le public. C’est important parce que certaines personnes, souvent éloignées du système de soins, se sentent plus à l’aise de venir consulter là qu’à l’hôpital ou dans un cabinet libéral. Elles savent qu’elles seront examinées par des professionnels compétents et bienveillants. Le dispositif est par ailleurs subventionné par l’ARS."

Que font les bénévoles?

Actuellement, on en recense environ 1500 sur les Alpes-Maritimes. Cela semble beaucoup pourtant c’est encore insuffisant pour assurer toutes les missions. "Chacun peut choisir de participer à sa manière, selon ses compétences et sa sensibilité. Certains vont privilégier le travail sur des postes de secours tandis que d’autres seront à l’aise lors des maraudes avec notre équipe de Samu social. Nous avons aussi des personnes qui animent des cours de français, qui accompagnent les enfants par le biais de soutien scolaire ou qui s’occupent de la vestiboutique. Quiconque souhaite aider sera utile au sein de la Croix-Rouge, indique Damien Dos Santos qui, comme Philippe Arcamone, est bénévole. Tous deux complètent: « nous sommes conscients qu’il s’agit d’un engagement, que cela prend du temps. Mais sans l’aide de tous ceux qui donnent de leur temps, nous ne pouvons rien faire."

 

Qui peut être bénévole?

Tout le monde! Et s’il y a besoin d’une formation (aux premiers secours par exemple), la Croix-Rouge s’en charge.

Comment la Croix-Rouge survit-elle financièrement?

En termes de ressources financières, l’association peut, entre autres, compter sur les dons mais elle est aussi rémunérée sur certaines missions. Par exemple, "lorsque vous voyez des bénévoles de la Croix-Rouge qui s’occupent de postes de secours sur des événements, ce sont des missions qui sont facturées aux organisateurs (que ce soient des collectivités ou des structures privées). Cela nous permet d’acheter du matériel, de l’entretenir, etc.", explique Philippe Arcamone. Dans le même ordre d’idées, les formations aux premiers secours ouvertes au public sont elles aussi payantes (de 35 à 60 euros).

Qui contacter?

Vous souhaitez devenir bénévole, félicitations! Damien Dos Santos conseille de se rapprocher de l’antenne de la Croix-Rouge la plus proche de chez soi. Vous trouverez la liste et les coordonnées sur internet.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.