“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plus de 11.000 personnes déjà inscrites à la 19e No Finish Line qui débute ce samedi à Monaco

Mis à jour le 08/11/2018 à 11:29 Publié le 08/11/2018 à 11:26
Cette année, le tracé reste inchangé autour du chapiteau de Fontvieille, mais en sens inverse pour gagner en confort.

Cette année, le tracé reste inchangé autour du chapiteau de Fontvieille, mais en sens inverse pour gagner en confort. Photo archives Michael Alési

Plus de 11.000 personnes déjà inscrites à la 19e No Finish Line qui débute ce samedi à Monaco

Le circuit ouvre ce samedi à 14 heures, à Fontvieille, pour une semaine de course caritative non-stop à laquelle 11.505 personnes sont déjà inscrites

Presque deux décennies que ça dure. Avec des records toujours plus vertigineux. La 19e édition de la "No Finish Line" démarre ce samedi. Objectif affiché: dépasser le record de 2017 et ses 444.444 kilomètres transformés en autant d’euros pour soutenir les projets sélectionnés par l’association Children&Future.

C’est ce qui motive les coureurs à enchaîner les boucles sur les 1.400 mètres balisés autour du chapiteau de Fontvieille. Un parcours inversé cette année, pour gagner en confort et en fluidité. Et mesuré par les spécialistes de la Fédération française d’athlétisme pour pouvoir homologuer les records, si record il y a. En 2012, Didier Sessegolo avait ainsi couru 1041 kilomètres.

"Les équipes s'étoffent"

Un chiffre que les 11.505 runners déjà engagés dans cette dix-neuvième édition auront à l’esprit.

Pour l’heure, les organisateurs comptent déjà 253 équipes inscrites. Un poil moins que l’an passé. "Mais nous avons plus de participants, preuve que les équipes s’étoffent", se réjouit Philippe Verdier, le patron de la course.

Parmi les nouveautés, l’engagement de 1.200 jeunes du collège Charles-III qui se réuniront sur le circuit le 14 novembre, à 9 heures, pour courir en soutien à leur camarade Athina, atteinte d’une maladie de peau.

Les collégiens engagés

"Aujourd’hui, il existe un espoir d’opération pour lui greffer des cellules de peau qui vont l’aider à guérir. C’est pourquoi, tous les kilomètres courus par les collégiens seront transformés en euros pour aider à l’opération d’Athina", confirme Philippe Verdier.

Chaque année, l’équipe reçoit des dizaines de sollicitations pour financer des projets. Une grande partie de l’argent récolté supporte le Monaco Collectif Humanitaire et l’opération de jeunes défavorisés d’Afrique et d’ailleurs souffrant de maladies cardiaques. Mais pas que. Les projets qui seront soutenus avec la recette 2018 ne sont pas tous déterminés, mais d’ores et déjà l’équipe s’est engagée pour la construction d’internats au Népal et au Kenya.

Au profit des enfants

Et le soutien au Centre scientifique pour l’achat d’équipements dans la recherche pour le cancer pédiatrique. "Nous privilégions les associations, les gens que nous connaissons, la plupart locales et pour lesquels nous avons déjà soutenu des projets", note Ariane Favalaro, présidente de Children&Future.

Pour atteindre ces objectifs, il faudra que les runners enchaînent les kilomètres que les sponsors de la course transformeront en euros.

Et pour se donner du courage, une série d’animations est prévue tous les jours autour du circuit. Une manière d’inciter à chausser ses baskets, à partir de samedi 14 heures.


La suite du direct