“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Aide et Présence fête ses 40 ans au Palais princier ce vendredi

Mis à jour le 11/06/2019 à 08:18 Publié le 11/06/2019 à 08:17
Donatella Campioni, présidente de Monaco Aide et Présence, à Madagascar, avec des enfants de la décharge d’Akamasoa .	(DR)

Donatella Campioni, présidente de Monaco Aide et Présence, à Madagascar, avec des enfants de la décharge d’Akamasoa . (DR) DR

Monaco Aide et Présence fête ses 40 ans au Palais princier ce vendredi

Monaco Aide et Présence fête ses 40 ans. L’occasion de réunir donateurs, amis et responsables internationaux, qui œuvrent au secours des plus faibles, avec le souverain, président d’honneur

Ils sont à Madagascar, au Niger, au Mali, en Égypte, au Brésil, et dirigent au quotidien des programmes d’aides pour les plus nécessiteux. Leur nom est inconnu du grand public - sauf peut-être le père Pedro, figure emblématique de l’œuvre humanitaire malgache. Ce vendredi 14 juin, les responsables des ambitieux projets que conduit Monaco Aide et Présence (MAP) seront exceptionnellement présents dans la cour d’honneur du Palais princier.

Aux côtés du prince Albert II, président d’honneur de l’association, et de Donatella Campioni, présidente, ils seront entourés de quelque 250 amis et donateurs et fêteront les quarante ans de MAP. Une soirée exceptionnelle pour rappeler et encourager la solidarité de la Principauté.

Rencontre avec Donatella Campioni, une présidente engagée à Monaco et sur le terrain.

Depuis combien de temps êtes-vous présidente de Monaco Aide et Présence ?
Depuis treize ans. Avant, j’étais dans le conseil d’administration, sous la présidence de Josiane Lahore. Je m’occupais alors principalement de Madagascar et du Sri Lanka. J’ai commencé il y a quasiment vingt ans avec MAP, en parrainant des enfants. Aujourd’hui, les dons ne sont qu’une partie de ma contribution.


Qu’est-ce qui vous a encouragé et vous encourage encore ?
C’est une petite association mais elle est très active, dans beaucoup de pays. J’aime que les projets auxquels nous contribuons puissent être suivis concrètement.


Quel est le montant total des dons chaque année ?
Nos dépenses sont de 600.000 euros par an. La récolte de fonds dépend de la générosité des donateurs privés et des fondations. Les dons peuvent être en numéraire mais aussi en nature. Par exemple, notre local sur le Rocher est mis à notre disposition par le Palais. La banque Julius Baer offre le sponsoring pour couvrir les dépenses de la soirée d’anniversaire.
Le Prince est également très impliqué. Pour cet anniversaire, il met à notre disposition la cour d’Honneur, le personnel et du matériel pour l’organisation de la soirée. Tout est facilité et c’est une aide énorme. Par ailleurs, nous avons eu d’importants legs dans le passé qui nous permettent de financer les projets qui nous tiennent à cœur sans solliciter continuellement les donateurs. C’est pourquoi MAP organise des récoltes de fonds une fois tous les cinq ans seulement. Ce sera le cas vendredi…

Le prince Albert II inaugure une école et une maternité, à Madagascar, avec Donatella Campioni et le père Pedro.	(DR)
Le prince Albert II inaugure une école et une maternité, à Madagascar, avec Donatella Campioni et le père Pedro. (DR) DR

"maintenir
130 filles à l'école
en éthiopie"

Qui assistera à cette soirée ?
250 personnes dont les bénévoles de MAP, les responsables locaux, les bénévoles des actions locales et tous les responsables des pays.


Vous faites donc venir des gens du monde entier !
Presque… Seront notamment présents le père Pedro, qui lutte contre la pauvreté à Madagascar, le père Renato à la tête d’une ONG au Brésil pour aider les enfants des rues, deux responsables de l’Éthiopie pour maintenir 130 filles à l’école et éviter ainsi les mariages forcés, le responsable de notre projet en Inde du Sud pour les enfants atteints du sida. Et aussi la sœur Salomon, médecin obstétricien au Mali, le responsable du Niger où nous avons construit des écoles dans la brousse et trois dispensaires, la sœur Sarah qui a pris la suite de Sœur Emmanuelle en Égypte…
Nous aurons aussi des présidentes d’association qui se rendent sur le terrain comme Colette Grèves, qui travaille main dans la main avec Nancy Dotta pour l’association Namaste dans la région de Rigaon au Népal. Le Docteur Jean-Marc Riss, administrateur de MAP, sera présent également. Il revient d’une mission à Madagascar au cours de laquelle il a notamment opéré 130 cataractes.

Aux enchères : une Smart « Riva »...	(DR)

un concert avec john mclaughlin

Comment va se dérouler cette soirée anniversaire ?
Les invités arriveront à 20 heures et auront un dîner-buffet. Un concert est programmé avec des musiciens indiens sous la houlette de John McLaughlin. Une vente aux enchères, menée par Christie’s, va nous permettre de récolter des fonds. Nous avons seize lots exceptionnels, dont un dessin de Guillermo Mordillo, une Smart offerte par SAMGF et customisée par Riva, une Lambretta de 1957 que donne mon fils et customisée aux couleurs de la Riviera. Pour les 35 ans, nous avions récolté près de 400.000 euros…


Dans quels pays vous déplacez-vous personnellement ?
Je vais en Inde au moins trois fois par an. Et avec d’autres membres du conseil, je me rends aussi au Cameroun, au Brésil et à Madagascar. D’autres administrateurs de MAP, dont la vice-présidente Pilar Klemm, sont allés au Malawi, en Égypte ; et d’autres encore en Moldavie, en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud.


Comment a commencé l’histoire de MAP ?
C’était il y a donc quarante ans. La fondatrice de MAP est Anne-Marie Ledu, l’épouse du directeur de l’école de Saint-Maur qui, avec le docteur Richard, a commencé l’aventure avec une opération d’aide médicale au Cambodge. La princesse-Grace était alors présidente d’honneur. Le prince Albert II lui a succédé. Le Souverain s’investit beaucoup et, bien qu’il soit maintenant chef d’État, il parvient encore à voyager avec nous. Il est allé pratiquement dans tous les pays et connaît tous les responsables. Il est par exemple venu à Madagascar, il y a deux ans, pour l’inauguration d’une école et de la maternité du village.

Savoir +
Réservations : 93.50.84.05. info@monaco-map.org. Tarif : 1 000 euros. Il reste encore quelques places.

... Une Lambretta de 1957...	(DR)
... Un dessin de Guillermo Mordillo.	(DR)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.