“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le Sidaction enregistre près de 1,5 million d'euros de promesses de dons

Mis à jour le 26/06/2020 à 09:53 Publié le 26/06/2020 à 09:53
Ruban rouge devant l'hotel de ville de Nice, le lundi 28 novembre 2016.

Ruban rouge devant l'hotel de ville de Nice, le lundi 28 novembre 2016. Photo S. B.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Sidaction enregistre près de 1,5 million d'euros de promesses de dons

L'association Sidaction a collecté 1.439.970 euros de promesses de dons pour la lutte contre le sida lors d'une soirée spéciale organisée jeudi après l'annulation, à cause de l'épidémie de Covid-19, de son week-end de collecte annuel.

"Fragilisée par la crise sanitaire, Sidaction a appelé à soutenir la lutte contre le VIH/sida ce 25 juin. Cette journée a permis de collecter 1.439.970 euros de promesses de dons grâce à la générosité du grand public et à la mobilisation de nos partenaires médias", annonce vendredi l'association dans un communiqué.

La soirée unique intitulée "100 ans de comédies musicales : les stars chantent pour Sidaction" était retransmise par France 2.

Traditionnellement organisé sur trois jours, le Sidaction a été annulé cette année à cause de l'épidémie de Covid-19, alors qu'il aurait dû avoir lieu début avril. En 2019, le Sidaction avait permis de récolter 4,5 millions d'euros de promesses de dons.

"Le montant collecté permet de minimiser en partie l'impact de l'annulation de notre week-end de mobilisation en avril dernier", a déclaré la directrice générale de Sidaction, Florence Thune.

"Néanmoins, les mois à venir s'annoncent préoccupants pour notre structure et les associations que nous finançons. Nous sommes inquiets. Nous ne devons surtout pas baisser la garde face au VIH/sida pour ne pas fragiliser les victoires obtenues ces dernières années", poursuit-elle.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.