La braderie de la Croix-Rouge monégasque pour deux jours à Fontvieille

Ce vendredi et ce samedi, la Croix-Rouge monégasque déballe les cartons de ses nombreux dons sous le chapiteau. Vous y ferez de bonnes affaires, tout en faisant un geste solidaire et éco-responsable.

Article réservé aux abonnés
Julie Baudin Publié le 20/10/2022 à 05:04, mis à jour le 20/10/2022 à 10:40
L’année dernière, la braderie était organisée sur deux jours sous le chapiteau de Fontvieille. Un espace plus grand et une journée de plus pour pouvoir écouler les nombreux dons. Cette année pareil, la braderie aura lieu vendredi et samedi sous le même chapiteau. Photo archives Cyril Dodergny

Ce vendredi et ce samedi, la Croix-Rouge monégasque organise sa grande braderie sous le chapiteau de Fontvieille.

C’est l'un des événements phares de l’institution monégasque qui permet, chaque année, de collecter de l’argent au profit de ses nombreuses missions et œuvres caritatives.

Depuis 2003, date de la première grande braderie - qui à l’époque était organisée devant le parvis de la Croix-Rouge-, cet événement solidaire n’a cessé de se développer.

Des bonnes affaires

"La grande braderie a pris de plus en plus d’ampleur, confirme Frédéric Platini, secrétaire général de la Croix-Rouge monégasque. Il y a quelques années, elle se tenait sur une journée à l’espace Léo-Ferré. Avec la crise du Covid et les restrictions sanitaires nous avons dû renoncer à l’organiser en 2020, mais les dons, eux, n’ont pas cessé et nous nous sommes retrouvés avec des cartons débordant de vêtements. Nous sommes donc passés en 2021 sur deux journées au chapiteau de Fontvieille et nous continuons ainsi pour cette nouvelle édition. Et nous avons encore beaucoup beaucoup de stocks à écouler."

Au fil de ces deux jours, la Croix-Rouge monégasque va donc déballer ses cartons sous le chapiteau. A l’intérieur, des vêtements, de la maroquinerie mais aussi des objets de déco, du matériel de puériculture, des jouets, des bijoux… provenant des nombreux donateurs qui seront proposés à des prix abordables. Et notamment des marques de luxes : c’est ce qui fait la spécificité de cette braderie monégasque.

 

Un acte solidaire et écoresponsable

De quoi drainer des milliers de personnes, de Monaco et des Alpes-Maritimes, en quête de bonnes affaires et de solidarité.

Car la solidarité et l’entraide, c’est bien ce qui fondent les valeurs du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Durant les deux jours des ateliers inviteront le public, et notamment les enfants, à découvrir sous forme de jeu ces valeurs.

"La braderie fait aussi écho à la valeur d’écoresponsablité qui nous anime, poursuit le secrétaire général. C’est une façon de porter le message du recyclage, de la fin du gaspillage et une autre voie aussi que celle de la surproduction et de la surconsommation ambiante. Nous sommes de plus en plus sensibles à ces valeurs. Pour l’avenir de notre planète, c’est important de les porter et de les mettre en pratique."

La grande famille de la Croix Rouge réunie

Pour organiser cet événement, ce sont environ 150 bénévoles et salariés qui seront mobilisés vendredi et samedi pour que chacun

puisse passer un moment agréable et réaliser de bonnes affaires.

 

« Les premières braderies, il y avait une cinquantaine de bénévoles, note Frédéric Platini. C’est vrai que ça devient une grosse machine à organiser ! Ce qui est sympa c’est que ce sont toutes les sections confondues de la Croix Rouge qui viennent prêter main-forte. Pour la vie interne de la Croix Rouge, c’est aussi un des rares moments de l’année où nos membres - secouristes, bénévoles, salariés, jeunes... - se retrouvent tous ensemble. C’est un moment festif pour la maison aussi. »

Faire encore mieux que les 100 000 euros collectés l’année dernière

L’an dernier, pendant les deux jours, environ 3.000 visiteurs s’étaient déplacés et près de 100.000 euros de bénéfices, un montant record, avaient été collectés et consacrés aux nombreuses actions menées par la Croix-Rouge.

Tenez-vous prêts à votre tour, les meilleures affaires se font dès l’ouverture !

Frédéric Platini, secrétaire de la Croix-Rouge monégasque. Photo Croix-Rouge monégasque .

« De plus en plus de jeunes viennent apporter leur aide à la Croix-Rouge »

Où en est-on aujourd’hui de l’aide que la Croix-Rouge monégasque apporte depuis le début du conflit aux réfugiés ukrainiens ?
En coordination avec l’Etat monégasque, la Croix Rouge a beaucoup œuvré en début d’année et a répondu à l’urgence. Aujourd’hui, cette urgence est un peu derrière nous. Nous continuons quand même le soutien scolaire et les cours de français avec l’Alliance française. Nous avons encore quelques cas de réfugiés que nous suivons, mais une bonne partie des gens que nous avons aidés sont repartis.

Comment va se terminer l’année 2022 ? Et que préparez-vous pour 2023 ?
Nous avons placé cette année sous le patronage du Prince puisque ça fait 40 ans qu’il préside l’institution. En décembre nous aurons une très belle manifestation pour le remercier car il est vraiment présent, il participe au comité, aux commissions, il est très impliqué dans la vie de l’association, il en est le ciment. Nous voulons lui rendre hommage pour tout ce qu’il donne. Quant à l’année prochaine, elle marquera les 75 ans de la Croix Rouge Monégasque. Après, nous avons nos urgences permanentes, notamment toute la partie secourisme.

Dans ce domaine, vous œuvrez beaucoup en Principauté...
Oui nous formons chaque année gratuitement plus de 2500 personnes à Monaco aux premiers secours, et notamment tous les scolaires. En tant que secouristes nous sommes aussi présents dans tous les événements sportifs et ceux qui rassemblent du public à Monaco, mais aussi à l’étranger.

Sur le social, vous êtes très sollicités ?
Oui, nous avons beaucoup de demandes et nous ne voyons pas la tendance fléchir...

Comment se porte le bénévolat ? Est-il en perte de vitesse ?
Il l’a été. Mais pour le coup, la Covid nous a rendu service car beaucoup de personnes sont venues nous aider à ce moment-là et elles sont restées. Et notamment des jeunes. Aujourd’hui notre section jeunesse comprend une cinquantaine de personnes, c’est très positif pour nous et pour la suite.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.