“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Georges Marsan reçoit les associations monégasques

Mis à jour le 29/01/2016 à 05:08 Publié le 29/01/2016 à 05:08
Les membres du conseil communal et les représentants des associations monégasques.

Les membres du conseil communal et les représentants des associations monégasques. DR

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Georges Marsan reçoit les associations monégasques

Le maire, Georges Marsan, entouré de membres du conseil communal, a dernièrement accueilli les représentants des associations monégasques inscrites auprès d'A Casa d'i Soci, pour la désormais traditionnelle galette des rois de cette entité.

Le maire, Georges Marsan, entouré de membres du conseil communal, a dernièrement accueilli les représentants des associations monégasques inscrites auprès d'A Casa d'i Soci, pour la désormais traditionnelle galette des rois de cette entité.

Créé il y a un peu plus d'un an, A Casa d'i Soci est géré par le service des Sports et des Associations de la mairie de Monaco.

Cet espace dédié aux associations monégasques proposent six salles de réunion modulables et fonctionnelles, avec des moyens modernes de sonorisation et de vidéoprojection, mis gratuitement à disposition par la mairie de Monaco. Il est également proposé des commodités pour la mise en place de cocktails ou buffets.

Aujourd'hui, près de 120 associations monégasques sont inscrites auprès d'A Casa d'i Soci et se retrouvent régulièrement dans ce lieu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.