Rubriques




Se connecter à

Des objets à réparer ? Venez au Munegu Repair Café ce samedi

Objets défectueux, vêtements abîmés... Cette nouvelle adresse permettra de les sauver d’une fin prématurée. L’objectif est clair : favoriser le recyclage et lutter contre le gaspillage.

La rédaction Publié le 31/03/2022 à 20:45, mis à jour le 31/03/2022 à 20:46
L’opération sera renouvelée tous les deux mois à Monaco, au marché de la Condamine. Photo Manuel Vitali/Dir. Com.

Après le « Réparathon », faites place au « Munegu Repair Café ».


À partir de ce premier week-end d’avril, la mairie de Monaco lance ce nouveau rendez-vous afin d’encourager les particuliers à venir faire réparer leurs objets défectueux ainsi que leurs vêtements. Objectifs : favoriser le recyclage et réduire les déchets.


La première session du "Munegu Repair Café" aura lieu ce samedi 2 avril au marché de la Condamine, de 15 h 30 à 18 h, en collaboration avec l’association Repair Café Nice. À chaque fois, les équipes de bricoleurs et de couturières de l’association mettront tout en œuvre pour sauver objets et vêtements d’une fin prématurée !

 

Logique
après le succès
du Réparathon


Ce nouveau rendez-vous s’inscrit dans le cadre des nombreuses actions organisées par la mairie de Monaco en faveur de l’environnement et de la lutte contre toute forme de gaspillage.

"La tenue régulière d’un « repair café » est depuis plusieurs années l’un des objectifs portés par le Conseil communal, précise la mairie. Le succès du Réparathon, organisé fin novembre 2021, a pleinement confirmé la nécessité de pérenniser ce type d’événement."


D’autres sessions du « Munegu Repair Café » se tiendront tous les deux mois, toujours au marché de la Condamine.

Munegu Repair Café
Samedi 2 avril 2022 de 15 h 30 à 18 h - Marché de la Condamine. Accès libre et gratuit. Réparation de tout objet transportable et vêtement.
Renseignements : jbonnin@mairie.mc

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.