“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Comment Le Rotary Club aide à "relancer l'économie" dans La Roya sinistrée par Alex

Mis à jour le 01/02/2021 à 13:15 Publié le 01/02/2021 à 13:45
Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées.

Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées. Photo DR

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Comment Le Rotary Club aide à "relancer l'économie" dans La Roya sinistrée par Alex

Grâce à un appel de fonds national, le district 1730 du club service a mené de nombreuses actions dans la vallée sinistrée pour aider les professionnels à se relever. Et n’entend pas arrêter.

Le Rotary a beau s’être mobilisé très tôt après la tempête Alex - via un appel aux dons national lancé dès le 3 octobre -, c’est sur le long cours que le club service veut apporter son soutien à la Roya sinistrée.

"Nous n’avons pas géré l’urgence, entre autres parce que d’autres associations le font très bien. Nous préférons nous inscrire dans le temps", indique le Mentonnais Philippe Raffin, gouverneur du district 1730 (regroupant les clubs des Alpes-Maritimes, du Var, de Monaco et de la Corse).

Après s’être adressé à la Métropole niçoise pour la Tinée et la Vésubie, à la communauté de la Riviera française (Carf), puis à la Chambre d’agriculture, le Rotary a, ainsi, progressivement ciblé des actions utiles pour la reconstruction.

Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées.
Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées. Photo DR

"Relancer l’économie"

"Nous sommes une association de professionnels axée sur l’économie et le développement. Nous avons donc logiquement monté des opérations pour relancer l’économie. Et c’est ce qui a plu aux clubs de France qui se sont massivement mobilisés pour aider", poursuit Philippe Raffin. Attaché à ne pas se précipiter, préférant répondre à des soucis à mesure qu’ils se présentent.

Le vendredi 13 novembre, 21 rotations ont notamment été effectuées - depuis Breil vers les autres villages de la vallée - pour livrer du matériel et de la nourriture pour le bétail, ainsi que du matériel financé par l’Ordre National du Mérite.

Le club service a par ailleurs acheté des bâches et des sangles, loué des véhicules pour les commerçants de Fontan et pour un pépiniériste de Saorge.

"La Carf nous a également contactés pour savoir si nous pouvions les aider pour la mise en place d’une plateforme logistique à Breil, afin de livrer les entreprises du haut de la vallée. Nous avons pris en charge la location des camions... et le ferons aussi longtemps qu’il le faudra", souligne Philippe Raffin.

Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées.
Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées. Photo DR

Ajoutant que des clubs se sont investis à leur échelle: collecte alimentaire et vestimentaire, fourniture de matériel informatique (Rotary Club de Carqueiranne), fourniture et livraison de foin (RC de Brignoles), dons de jouets et livraison d’électroménager (RC Villeneuve-Loubet Baie des Anges), livraison d’un camion de dons divers par les clubs de Thiviers, de Riberac et Nontron en Dordogne, organisation d’un goûter de Noël et opération "Des roses pour la Roya" par les clubs de la Riviera.

Des membres des clubs Rotaract - regroupant de jeunes Rotariens - sont par ailleurs venus apporter leur aide physique durant les week-ends.

D’autres opérations sont déjà programmées, telles que l’étude de la remise en service du canal d’irrigation de Fontan - qui bénéficierait à 120 personnes. Ou encore le projet de reconstruction d’une structure abritant un bar de Breil détruit par les crues.

"Le bâtiment se trouve en zone rouge et ne pourra être reconstruit. Nous sommes en contact avec un Rotarien de Nice qui construit des maisons en bois. L’idée serait d’en installer une pour que le bar puisse rouvrir dès que la situation sanitaire le permettra", détaille Philippe Raffin.

Précisant que des artisans locaux seront appelés pour réaliser les travaux de plâtre ou d’électricité. En partenariat avec la Chambre d’agriculture, le Rotary aimerait également organiser un grand marché de printemps où les agriculteurs pourraient vendre leur production.

"Il y aura sûrement des besoins pour ceux qui quitteront les hôtels de la Côte où ils ont été relogés pour revenir dans la vallée", note par ailleurs le gouverneur. Très touché par la solidarité dont les Rotary clubs ont su faire preuve.

Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées.
Livraison de foin, apport de matériel, location de camions... les actions du Rotary sont variées. Photo DR
Mobilisation

Sous l’impulsion du District 1730, plus de 120.000 euros ont été récoltés, au total, auprès des Rotary clubs de France - auxquels s’ajoutent 30.000 euros de promesse (parmi lesquels 20.000 euros mis de côté par la fondation des aéroports).

Ont notamment participé :
District 1700 (Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Ariège, Tarn, Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne, Hautes-Pyrénées, Gers, Lot et Principauté d’Andorre): 17.000 euros.
District 1740 (Allier, Aveyron, Cantal, Corrèze, Creuse, Dordogne, Haute-Loire, Lozère, Puy-de-Dôme et Haute-Vienne): 8.700 euros.
District 1790 Lorraine (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges) et de la Haute-Marne: 6.300 euros.
District 1680 (Alsace, Franche Comté): 5.000 euros.
District 1690 (Aquitaine, Charentes): 2.500 euros.
Des clubs rotariens de toute la France ont participé, en complément de leurs districts respectifs, via des dons allant de 500 à 6.000 euros.

À l’exception de celui de Gardanne (Bouches-du-Rhône), qui a reversé la somme record de 14.000 euros. Des particuliers se sont également mobilisés.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.