“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Au coeur des Restos: l'humanité à l'oeuvre

Mis à jour le 02/12/2015 à 09:46 Publié le 02/12/2015 à 09:46
A Grasse 33 bénévoles donnent de leur temps pour les Restos. Ils sont 18 à Pégomas.
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Au coeur des Restos: l'humanité à l'oeuvre

Reportage au sein de l'immense chaîne de solidarité voulue par Coluche. L'an dernier, ce sont 668 167 repas qui ont été distribués dans les Alpes-Maritimes. Et les besoins sont toujours aussi grands

Déjà la 31e campagne hivernale. Et les Restos du cœur sont toujours là. On peut tout à la fois s'en réjouir, le déplorer, en pleurer. Le chômage, les tensions sociales, renforcent hélas ! chaque jour le rôle des Restos imaginés et mis en œuvre par Coluche. Dans le département des Alpes-Maritimes, seize centres, répartis dans le département, ont accueilli l'an dernier près de 10 700 personnes chaque semaine pour 668 167 repas servis (1).

Une aide alimentaire qui provient exclusivement de la collecte nationale des Restos, et des dons d'hypermarchés et de supermarchés. La dernière campagne d'hiver a duré seize semaines.

« Des veilleurs », une « première main »

Nous nous sommes rendus hier au centre de Dabray, à Nice, et avons interrogé de nombreuses antennes du département. Au cœur même de cette solidarité des Restos, faite d'humanité, d'énergie positive. Nous avons rencontré des gens dévoués, désintéressés. Illustration parfaite de ce bénévolat magnifique que l'on rencontre dans toutes les associations du département, quelles qu'elles soient.

«Vous faites partie de ces veilleurs qui sont la première main, la première porte vers lesquelles les personnes se tournent quand elles n'ont plus rien », a joliment résumé Joëlle Martinaux, déléguée aux affaires sociales, à la solidarité, et au handicap pour la ville de Nice lors du lancement, lundi à Nice, de la campagne Alpes-Maritimes.

De son côté, Eric Ciotti, président du conseil départemental, qui verse cette année 50 000 euros en subvention de fonctionnement (+ 25 % depuis 2012), ainsi que diverses aides financières, a rappelé que les Restos pouvaient compter sur cet engagement. Il a salué une belle idée née de la générosité de Coluche, et salué « des bénévoles tous plus admirables les uns que les autres, qui donnent de leur temps, de leur argent avec un extraordinaire dévouement. Nous serons toujours à vos côtés dans cette mission ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.