Rubriques




Se connecter à

Après la tempête Alex, l'association Roya citoyenne récolte 20.000€ pour les sinistrés

Après la tempête, l’association a lancé un appel aux dons pour les sinistrés. Avec l’argent reçu, les membres ont collectivement décidé d’aider des habitants ayant perdu leur outil de travail.

Alice Rousselot Publié le 04/06/2021 à 12:54, mis à jour le 04/06/2021 à 16:30
Dans ses statuts, l’association vise à œuvrer pour le "bien vivre" dans la vallée. Photo A.R.

Habituée à lancer des appels aux dons pour mener ses actions, l’association Roya citoyenne n’a pas hésité une seconde à solliciter une nouvelle fois la solidarité locale et nationale après la tempête Alex.

"Beaucoup de gens nous ont envoyé de l’argent pour les sinistrés. Un grand nombre d’entre eux suit ce que l’on fait depuis que l’on vient en aide aux migrants. Au total, nous avons ainsi reçu plus de 20.000 euros", indique la trésorière, Catherine Gros. Précisant que les membres ont discuté collégialement pour savoir comment répartir les fonds – en s’appuyant sur les dossiers, la connaissance des personnes sinistrées, ainsi que sur les aides déjà obtenues ou attendues par ces dernières…

"Nous avons aidé des gens que l’on connaissait, principalement parce que l’on est au courant de ce qu’il leur est arrivé et parce qu’on sait qu’ils sont honnêtes."

Consciente que les collectivités ainsi que d’autres groupes d’entraide ont proposé leur soutien à bon nombre d’habitants et professionnels, Roya citoyenne a ciblé une sorte de dons. "Nous avons décidé d’aider ceux qui avaient perdu leur instrument de travail ou une chose fondamentale dans leur vie. Ce ne sont que des gens qui ont été directement touchés par Alex. Cet argent ne change pas tout pour eux, mais il met au moins du baume au cœur."

 

Mail aux donateurs

Dans un mail en date du 8 avril, les membres de l’association ont souhaité tenir les donateurs informés des aides concrètes permises par leur geste de générosité (lire ci contre).

Un peu d’argent a par ailleurs été gardé de côté pour des personnes en difficulté qui leur seraient plus tardivement signalées.

"Nous n’avions pas les mails de tout le monde, mais nous avons reçu plusieurs réactions de donateurs qui étaient contents de savoir à quoi leur argent avait servi", glisse Catherine Gros. Attachée à ce que l’association apporte des réponses au plus près des besoins.

 

"Roya citoyenne est aujourd’hui associée aux migrants, parfois en bien, parfois en très négatif. Mais il est aussi et surtout question d’aider, et de faire en sorte qu’on vive bien dans la vallée…"

 

Les aidesLes aides

Grâce aux dons reçus, l’association Roya citoyenne a pu aider à l’achat de foin, d’un motoculteur, de ruches, de matériel (pour des pépinières, des fruitières, ainsi que du maraichage). Ont également été retenues des demandes de matériel pour des accompagnateurs en montagne, d’outils pour un artisan, de frigo pour une épicerie associative, ou encore la prise en charge d’héliportages indispensables pour un oléiculteur. Deux restauratrices en difficulté ont par ailleurs obtenu un soutien financier. Une autre demande, encore en attente, visera à acquérir un abris en bois pour un jardin complétement dévasté.Grâce aux dons reçus, l’association Roya citoyenne a pu aider à l’achat de foin, d’un motoculteur, de ruches, de matériel (pour des pépinières, des fruitières, ainsi que du maraichage). Ont également été retenues des demandes de matériel pour des accompagnateurs en montagne, d’outils pour un artisan, de frigo pour une épicerie associative, ou encore la prise en charge d’héliportages indispensables pour un oléiculteur. Deux restauratrices en difficulté ont par ailleurs obtenu un soutien financier. Une autre demande, encore en attente, visera à acquérir un abris en bois pour un jardin complétement dévasté.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.