Rubriques




Se connecter à

Le chantier de la Sûreté publique à Monaco est-il en retard?

En séance publique pour l’examen du budget primitif 2022 de l’État, les élus ont questionné le gouvernement sur l’avancement des travaux du siège de la police, qui semblent stagner.

CEDRIC VERANY Publié le 11/12/2021 à 14:05, mis à jour le 11/12/2021 à 14:06
Le bâtiment rénové est espéré fin 2023. Photo Cyril Dodergny

Bien visibles mais au ralenti? Les travaux pour la surélévation du bâtiment de la Sûreté publique, rue Suffren-Reymond, semblent stagner ont déploré plusieurs élus. "Il est impératif que les délais annoncés puissent être maintenus pour prendre en compte les contraintes en termes de conditions de travail et de confidentialité des équipes dans leurs locaux provisoires", rappelle Thomas Brezzo, alors que les équipes de la police ont été temporairement relogées dans des bureaux au stade Louis-II.

"Des appels d’offres plus coûteux que prévu"

Sur le site de la Condamine, les travaux préparatoires ont été faits, mais le gros œuvre n’a pas encore démarré."Le marché a été attribué avec un peu de retard à cause des appels d’offres plus coûteux que prévu. Le retard vient de la négociation pour tenir les budgets", explique Celine Caron-Dagioni, conseillère de gouvernement-ministre pour l’Équipement, l’Urbanisme et l’Environnement, qui promet que le recalage des travaux devrait tenir les délais d’une livraison du bâtiment rénové à la fin de l’année 2023. "Nous avons conscience de la situation difficile pour les agents de police, nous sommes bien dans le pilotage de ce projet et nous entrons dans la deuxième phase du chantier".

 

Des explications entendues par le président du Conseil national, qui regrette tout de même le scénario. "On sait combien c’est complexe de gérer des chantiers publics. Mais je pense au débat que nous avions eu il y a quelques années sur l’îlot Pasteur où on a tout arrêté un an parce que les prix des appels d’offres étaient trop chers et au final on a payé plus cher, tance Stéphane Valeri. Le problème n’est-il pas structurel au service des Travaux publics. Est-ce que les estimations sont sous-estimées au départ, ou les prix trop chers au local? Vous ne pourrez pas resservir cet argument pour chaque chantier public."

Des effectifs renforcés pour les années à venir

Questionné par les élus sur les besoins d’effectifs renforcés dans les rangs de la Sûreté publique, le ministre d’État Pierre Dartout a confirmé jeudi soir que l’objectif du gouvernement était de développer un plan pluriannuel de renforcement des effectifs.

"Dans les prochaines semaines, des propositions de création d’emplois supplémentaires sur les trois prochaines années", précise-t-il. Une annonce étayée par le conseiller de gouvernement pour l’Intérieur, Patrice Cellario, conscient qu’après le plan déployé en 2020, il fallait envisager l’avenir. "Les missions changent, se complexifient. Le cyber espace nécessite des éléments nouveaux, la réflexion est en cours".

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.