“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Triathlon : toujours une réussite !

Mis à jour le 12/09/2018 à 05:22 Publié le 12/09/2018 à 05:22
Ce week-end, 240 sportifs ont participé au 12e triathlon de Castellar.

Ce week-end, 240 sportifs ont participé au 12e triathlon de Castellar. J.A

Triathlon : toujours une réussite !

castellar

Sous un soleil superbe et dans une ambiance des plus conviviales, 240 participants se sont élancés, ce dimanche, sur le 12ème Triathlon de Castellar. Le rendez-vous a été, comme à l'accoutumée, fort apprécié par tous, sportifs, bénévoles, élus et responsables.

L'organisateur, l'Association Sportive Castellaroise présidée par Stéphane Lecordier, a même pu compter sur la présence de son parrain, le triathlète Olivier Marceau.

Avant de s'adjuger la deuxième marche du podium, ce multiple champion du monde, d'Europe et de France, de 45 ans, a lui aussi parcouru les 400 mètres de natation à la plage de Garavan à Menton, les 10 kilomètres de vélo pour rejoindre la place principale de Castellar, puis les 2,5 kilomètres de course à pied dans le village, via la route de la Condamine. «C'est un plaisir de transmettre la passion de ce sport», lâchera-t-il à la remise des prix.

Côté résultats, à noter la deuxième étoile que le jeune Vincent Fazari de 20 ans a pu décrocher, au milieu de tous les triathlètes en provenance notamment de la région et d'Italie, en s'imposant vainqueur pour la seconde fois consécutive à ce triathlon castellarois avec un temps total de 42 minutes. Parmi les sept participants castellarois, Laurent Sachier et Virginie Weishaus finissent premiers représentants sur le podium.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct