“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le triathlète de l'extrême est arrivé à bon port

Mis à jour le 05/09/2018 à 05:09 Publié le 05/09/2018 à 05:09
C'est dans une planche de 25 kg qu'il gardait tout son nécessaire pour survivre.

C'est dans une planche de 25 kg qu'il gardait tout son nécessaire pour survivre. J.-S. Gino Antomarchi

Le triathlète de l'extrême est arrivé à bon port

Le 1er août dernier, il s'élançait de Marseille. Trente-cinq jours plus tard, le voici à Monaco. Julien Moreau a parcouru 290 km à la nage. Mais son écoaventure est encore loin d'être terminée

Une fois sur la terre ferme, Julien Moreau lève les bras au ciel. La joie prend le dessus sur la fatigue. Il l'a fait ! Il vient de terminer un périple de 290 km en mer, qu'il a débuté le 1er août dernier à Marseille. Et pour le Breton, dorénavant, le plus dur est derrière lui, bien qu'il lui reste encore beaucoup de kilomètres à parcourir. Il veut tout simplement établir un nouveau record du monde du triathlon le plus long.

Une aventure, deux objectifs

Julien Moreau est originaire de Saint-Malo. Depuis son plus jeune âge, il est sensible aux questions écologiques. Mais le Malouin a aussi un rêve. Celui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct