“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il va courir 5 semi-triathlons en 10 jours pour faire connaître l'association ADDICT Endurance

Mis à jour le 07/08/2018 à 19:54 Publié le 07/08/2018 à 10:30
L’un des projets majeurs d’ADDICT Endurance est la participation de Christophe Cornu, fondateur de l’association, et de Guillaume Battaglini à l’Ironman 2019. Récemment, l’assocation a reçu de l’Intermarché de Monaco un soutien financier de 400 euros.

L’un des projets majeurs d’ADDICT Endurance est la participation de Christophe Cornu, fondateur de l’association, et de Guillaume Battaglini à l’Ironman 2019. Récemment, l’assocation a reçu de l’Intermarché de Monaco un soutien financier de 400 euros. Photo J.A.

Il va courir 5 semi-triathlons en 10 jours pour faire connaître l'association ADDICT Endurance

Afin de faire connaître l'association "ADDICT Endurance" et de récolter des fonds, le Mentonnais Christophe Cornu se lance dans un défi sportif hors norme de 10 jours avec cinq semi-triathlons d'affilée!

Parler d'ADDICT Endurance, c'est aborder le sport mais pas que.

C'est aussi agir sur le lâcher prise, la volonté, l'ego, l'Autre...

C'est aller au-delà de l'action, l'effort et l'hygiène purement physiques aux frontières de ce qui vous fera indubitablement penser à la philosophie bouddhiste, toute forme de religion totalement mise à part.

Entre membres - ou avec aussi ceux qui le ne sont pas encore d'ailleurs - on se soutient, on s'accompagne, on s'entraide par un solidaire "quand on veut, on peut!".

Ces objectifs se traduisent par de multiples actions qui vont des entraînements pour novices ou aguerris en week-end à d'autres rendez-vous sportifs en fonction des plannings de chacun, en passant par de la pratique entre valides et invalides, des sessions pour enfants ou des actions collectives comme par exemple une randonnée écologique...

L'un des projets majeurs en cours d'ADDICT Endurance est la participation de Christophe Cornu, fondateur de l'association, et de Guillaume Battaglini à l'Ironman 2019.

Guillaume, 30 ans, a perdu en 2010 l'usage de ses jambes dans un accident de la route. Lui qui était avant un athlète n'a pas baissé les bras.

Et le sport l'a fait rencontrer Christophe il y a un an.

Tous deux, aujourd'hui, se coachent mutuellement.

L'an prochain, ils disputeront ensemble le triathlon à Nice et, pour cela ils doivent s'équiper notamment d'un vélo spécial qui coûte plus de 6.700 euros.

La cagnotte ouverte sur Leetchi et des dons ont permis de rassembler pour l'instant un peu plus de la moitié.

Et cet équipement, et d'autres qui suivront, seront ensuite mutualisés au sein de l'association et d'antennes pour développer de nouveaux projets sportifs réunissant valides et invalides. Des défis, au fond, du corps et du cœur.


Christophe, triathlète solidaire

Le sportif Christophe Cornu va effectuer  cinq semi-ironmans à la chaîne et disputera l’Iranman en 2019.
Le sportif Christophe Cornu va effectuer cinq semi-ironmans à la chaîne et disputera l’Iranman en 2019. Photo J.A.

Seize étapes, dix jours d'efforts, cinq semi-triathlons d'affilée, une épopée sportive tout le long de notre côte méditerranéenne...

Tel est le beau défi MTT* que s'est lancé le Mentonnais Christophe Cornu pour faire connaître l'association ADDICT Endurance et récolter des fonds pour disputer l'Ironman 2019 de Nice aux côtés de Guillaume Battaglini.

Dimanche, une fois sorti de l'eau, Christophe est parti en vélo de Menton avec des amis.

Un 1er semi-triathlon qui les a conduits à Fréjus.

Et c'est ainsi cinq semi-ironmans que le sportif va effectuer à la chaîne.

Tous les deux jours: 2 kms de natation, 90 kms en vélo, 21 kms de course à pieds !

Alternant avec les jours de repos et de présence dans des grandes surfaces, dans la rue ou sur telle ou telle place.

Objectif: faire de nouvelles connaissances, expliquer la démarche et les actions de l'association, présenter le projet avec Guillaume et recevoir le cas échéant des dons pour acheter le vélo spécial qui permettra à tous deux de disputer l'Ironman 2019.

De Menton à Perpignan, Christophe sera passé par Fréjus, Saint-Raphaël, Marseille, Cassis ou encore Arles, mais aussi des petites communes telles Cuges-les-Pins, La Bouilladisse, Balaruc-le-Vieux...

Alors, si vous voulez nager, pédaler ou courir avec Christophe pour un bout de chemin ensemble, vous ne serez que le bienvenu.

"Le sport est un laboratoire"

Belge d’origine, Christophe Cornu, 41 ans et technicien de maintenance, vit à Menton depuis 2012.

C’est un changement de cap qui la conduit par ici. Mais c’est un tout autre choix aussi, bien plus ardu celui-là, qui l’a amené à être l’homme d’aujourd’hui.

Car, autrefois, Christophe était un consommateur d’alcool et de cannabis. Trop. Excessivement.

Il l’assume et l’explique avec toute la noblesse qui le caractérise: "Quand tu touches le fond financièrement, tu as deux choix: continuer à t’enfoncer encore plus ou te relever et aller dans l’action".

Il a choisi l’action.

"Ce sont des objectifs un peu à la Forrest Gump que je me suis alors fixés en visant le Marathon de Nice en 2014."

Mais là encore, Christophe tombe dans l’excès.

"J’ai commis la même erreur, je me suis mal entraîné et me suis blessé, après avoir sur-évalué mes capacités. J’ai failli retomber".

Un ami alors le soutient et il se reprend une nouvelle fois pour terminer le même Marathon l’année suivante.

"Je me suis entraîné par le triathlon qui permet de toucher à autre chose que la course et c’est là que la graine de ADDICT Endurance a commencé à germer."

Se donner avec lucidité et prendre plaisir dans la performance comme dans ce qui conduit jusqu’au jour de l’épreuve en plaçant entraînements et compétition non pas comme une fin en soi, mais comme un moteur de rencontres et d’échanges sans se surestimer ni écraser l’autre.

Tel est l’esprit sportif de Christophe qui intègre, dans sa réflexion, la place de l’ego dans l’aventure.

"Devenir la meilleure version de soi-même, par la gymnastique du corps comme par celle de l’esprit, grâce au sport qui est finalement un laboratoire", conclut-il.


Savoir+
Informations détaillées et dates sont à retrouver sur la page facebook d'ADDICT Endurance ou au 06.35.41.37.39.


La suite du direct