Rubriques




Se connecter à

Une destination fait son retour en vol direct à l'aéroport de Nice

La liaison avec Montréal sera de nouveau opérée en vol direct avec la compagnie aérienne Air Canada, depuis et vers l'aéroport Nice Côte d'Azur, à partir du printemps.

La rédaction Publié le 25/01/2022 à 17:14, mis à jour le 25/01/2022 à 17:16
L'aéroport Nice Côte d'Azur. Illustration. Photo François Vignola

Vous prévoyez vos prochaines vacances? Cette information peut vous intéresser. 

La liaison saisonnière directe avec Montréal (YUK), principale ville du Québec, sera de nouveau opérée à partir du 13 mai et jusqu'au 28 octobre. 

Trois vols par semaine

Les vols seront effectués par la compagnie aérienne Air Canada à raison de trois fois par semaine avec un Airbus A330-300 tri-classes doté de 297 sièges.

Depuis l'aéroport de Nice, les vols auront lieu les mercredis, vendredis et dimanches, avec un départ prévu à 12h50 et une arrivée estimée à 15h20. 

Depuis Montréal, la liaison sera effectuée les mardis, jeudis et samedis, avec un départ prévu à 20h50 et une arrivée estimée à 10h15, le lendemain. 

 

Correspondances facilitées

Les vols Nice-Montréal permettront de faciliter un certain nombre de correspondances, notamment avec les principales villes nord-américaines telles que Baltimore, Boston, Cancun, Chicago, Fort Lauderdale, Las Vegas, Los Angeles, Miami, New York, Orlando, Philadelphie ou Washington.

"Ce retour marque une nouvelle étape dans notre volonté de connecter toujours plus et mieux notre territoire au monde entier en offrant aux passagers des liaisons directes", a réagi Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d'Azur, dans un communiqué publié ce mardi. 

Air Canada dessert 4 villes en France, outre Nice: Fort-de-France, Lyon, Paris et Pointe-à-Pitre. Elle opère jusqu'à 40 vols hebdomadaires vers les plateformes de correspondance de Montréal, Toronto et Vancouver.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.