Rubriques




Se connecter à

Malgré la crise sanitiaire, l’été sera chaud sur les autoroutes du Sud de la France

La crise sanitaire a rebattu les cartes des prévisions du trafic sur la route des vacances. Mais pour Bison futé ou Escota, il y aura bien du monde. Comme avant...

Vincent Wattecamps Publié le 18/07/2021 à 12:05, mis à jour le 18/07/2021 à 12:06
Bouchons sur l’autoroute A7, hier. (Photo VLP) Valerie Le Parc / Nice Matin

Qu’on se le dise: le chemin fait partie de la destination. Et parfois, il peut être long... Très long... Surtout quand il s’effectue à petites vitesses, sous une chaleur accablante, en pleine autoroute. Avec, pour certains, de petits agitateurs à l’arrière...

Sans surprise, le dernier week-end a été difficile sur les (auto)routes de la région. Bison futé avait vu rouge samedi dans le sens des départs, et orange dans celui des retours. Il devrait en être de même samedi et dimanche prochain. D’autant plus que, Covid-19 oblige, les vacances devraient être très françaises cette année pour les juillettistes. Car même si les restrictions sont moins sévères dans certains pays étrangers, le variant Delta rôde et a pu contraindre certains vacanciers à revoir leurs plans et à rester dans l’Hexagone.

Un modèle "bousculé"

Sur les autoroutes du Sud de la France, la situation est d’autant plus chargée que les touristes venant d’Europe du Nord ont rejoint leurs lieux de villégiatures à l’occasion des vacances scolaires dans leur propre pays. "Mais il est difficile de prédire si cet été sera plus chargé que les précédents, avance Bertrand Wipf Scheibel, directeur de la communication chez Escota. Entre les Gilets jaunes et la crise sanitaire, les modèles ont été bousculés ces trois dernières années."

 

L’annonce récente du président de la République d’instaurer un pass sanitaire n’arrange rien à l’affaire. "Chez Escota, nous n’avons pas de boule de cristal. On sait que désormais, les gens ont plus de facilités pour programmer leurs congés. Nous constatons que les départs sont moins marqués et plus fragmentés tout au long de l’été."

L’axe A6-A7-A8 devrait donc connaître de longues heures de ralentissement. Mais c’est bien connu, dans le Sud, le temps dure longtemps... Surtout en été.

Au bout de la route, le soleil. Photo Laurent Martinat.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.