Rubriques




Se connecter à

"Il faut reprendre les bonnes habitudes": Vinci Autoroutes et les gendarmes appellent les motards à la prudence

Panneaux sur l’A8, tweets, messages radio... Vinci Autoroutes et la gendarmerie lancent une campagne de sensibilisation ciblée sur les motards, après les confinements et à la veille de l’été.

Christophe CIRONE Publié le 08/06/2021 à 20:49, mis à jour le 08/06/2021 à 20:49
L’un des visuels diffusés par Vinci Autoroutes, pour appeler à ne pas se croire seul sur la route. (DR)

Enfin les beaux jours, l’allègement des restrictions sanitaires et du télétravail, l’approche des vacances... Et les risques de la route. Ou de l’autoroute, en l’occurrence.

Le trafic sur l’A8 a repris de plus belle après des mois au ralenti. Alors Vinci Autoroutes veille au grain. L’exploitant autoroutier a lancé une campagne de sensibilisation ciblée sur les deux-roues - et ceux qui croisent leur route. Des messages rythmeront les trajets à compter de ce mercredi. Objectif: sauver des vies.

Le contexte

"C’est maintenant que les habitudes d’utilisation des deux-roues reprennent, observe Olivier Candelier, chef de service exploitation et sécurité du trafic pour Vinci Autoroutes (réseau Escota). Or ces habitudes ont été modifiées. Certaines personnes n’ont pas utilisé leur moto depuis plusieurs mois." Conséquence: perte de pratique, de réflexes, de repères.

 

"Les gens ont pris l’habitude de moins circuler ensemble. Ils sont moins attentifs, prévient le lieutenant-colonel Renaud Benne, commandant de l’EDSR 06 (escadron départemental de sécurité routière). Il faut reprendre les bonnes habitudes: tenir sa droite, signaler un changement de direction, anticiper au maximum..."

Le constat

Le trafic a retrouvé son rythme d’avant la crise sur l’A8. Vinci Autoroutes.

Paca est la deuxième région dans laquelle les motards sont le plus représentés. Or "ils sont quatre fois plus impliqués dans les accidents", constate Olivier Candelier. Principales causes: manoeuvres dangereuses, vitesses excessives ou inadaptées, alcool et stups. "Cela relève de comportements sur lesquels on peut agir. Toutes les tranches d’âge sont représentées! Il faut que tout le monde se sente concerné."

La campagne

"En moto, anticiper = ma sécurité." C’est l’un des quatre messages diffusés sur les panneaux du réseau Escota pendant une semaine. Mais pas question de stigmatiser les motards. "Je partage la route avec les deux-roues" figure aussi au menu.

Sur Twitter, le compte @A8Trafic diffuse trois tweets par jour pendant deux semaines, centrés sur l’équipement, les conditions météo, l’entretien de la moto. Et Radio Vinci Autoroutes diffuse toutes les deux heures des messages de prévention du patron de l’EDSR 06.

 

Les conseils

Règle de base: "Etre respectueux des autres usagers, notamment sur les dépassements et les distances de sécurité". Le lieutenant-colonel Benne invite aussi à bien vérifier un deux-roues longtemps remisé au garage: pneus, phare, clignotants, plaquettes de frein... Un pneu vieillissant "devient dur et plus glissant." Bien s’équiper, aussi: short-tongs à moto sont à éviter, même en été.

Gare, aussi, à la tentation de se croire seul sur la route, notamment au retour du travail. "En deux-roues, qu’on ait raison ou tort, c’est le deux-roues qui est blessé - voire pire", rappelle Renaud Benne.Pour se remettre dans le bain, l’EDSR 06 propose des stages "courbes et trajectoires", pilotés par la préfecture des Alpes-Maritimes (1). Une bonne façon de "reprendre confiance pour les novices et pour ceux qui reprennent le guidon".

(1) Inscriptions sur www.alpes-maritimes.gouv.fr

Les gendarmes et la préfecture proposent des stages "courbes et trajectoires" pour réviser ses gammes. Vinci Autoroutes.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.