“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Dominique Estrosi-Sassone réclame la possibilité pour les Monégasques et les résidents de circuler librement en France dans un rayon de 100 kilomètres

Mis à jour le 18/02/2021 à 17:05 Publié le 18/02/2021 à 16:31
La sénatrice est présidente du groupe d’amitié franco-monégasque au Sénat (Photo Frantz Bouton)

La sénatrice est présidente du groupe d’amitié franco-monégasque au Sénat (Photo Frantz Bouton) Photo Frantz Bouton

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Dominique Estrosi-Sassone réclame la possibilité pour les Monégasques et les résidents de circuler librement en France dans un rayon de 100 kilomètres

La sénatrice des Alpes-Maritimes Dominique Estrosi-Sassone a écrit ce jeudi à Gérard Darmanin. Dans son courrier, en qualité de présidente du groupe d’amitié entre la France et Monaco, elle demande au ministre de l’Intérieur français de réexaminer la limitation à 24 heures sans test PCR des séjours en France par les Monégasques et résidents.

Sa volonté : obtenir pour les Monégasques et les résidents de la Principauté, la possibilité de se déplacer sans réalisation de test PCR et quelle que soit la durée de leur séjour dans un rayon de 100 kilomètres.

"Il est impératif que ce nouvel assouplissement se mette en place le plus rapidement possible afin de ne pas pénaliser lourdement les échanges économiques et privés entre la Principauté de Monaco et le département des Alpes-Maritimes et du Var : les Monégasques et résidents ayant des attaches familiales, des résidences secondaires dans ces deux départements" estime la sénatrice.

Evoquant un bassin de vie commun entre Monaco et les départements voisins et que sur ce dossier, elle assure que "le bon sens" doit l’emporter, "face à une mesure qui en aucun cas ne peut être calquée sur la fermeture des frontières avec un pays étranger et cela même si la Principauté de Monaco est un état souverain".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.