“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une saison et des surprises au théâtre Princesse-Grace de Monaco

Mis à jour le 07/10/2015 à 09:05 Publié le 07/10/2015 à 08:59

Une saison et des surprises au théâtre Princesse-Grace de Monaco

La saison du théâtre de l’avenue d’Ostende redémarre ce jeudi avec un hommage à Pagnol. Zoom sur la programmation de ce premier trimestre

De Michel Bouquet à Patrick Chesnais, des grands noms sur scène

Michel Bouquet le 15 octobre et Patrick Chesnais le 3 décembre.
Michel Bouquet le 15 octobre et Patrick Chesnais le 3 décembre. (Photos F.B. et Lot)

Si le spectacle de Jean Piat, Pièces d’identité, prévu le 5 novembre, est annulé, d’autres grands noms seront bien présents sur la scène du théâtre Princesse-Grace.

À commencer par le comédien Philippe Caubère, le 10 octobre.

Dans une collaboration exceptionnelle entre la SBM, l’Opéra et le TPG, l’inoubliable Joseph de "La Gloire de mon père" reprend sa Danse du diable, créée en 1981. Une "histoire comique et fantastique" autour d’un homme seul en scène qui habite une multitude de personnages.

Le 15 octobre, c’est Michel Bouquet qui foulera les planches du TPG.Au milieu d’une troupe de comédiens, il présentera À tort et à raison, de Ronald Harwood, autour de l’histoire de Wilhelm Furtwängler, chef d’orchestre accusé de lien avec le régime nazi.

Jeudi 3 décembre, l’excellent Patrick Chesnais proposera une double lecture. Des correspondances de Dostoïevski d’abord, autour de son addiction au jeu.De Mon grand appartement, ensuite, d’après le roman de Christian Oster.

- La Danse du Diable, samedi 10 octobre, 20 h, salle Garnier.
- À tort et à raison, jeudi 15 octobre, 20h30.
- Le Démon du jeu et Mon grand appartement, jeudi 3 décembre, 20h30.

Bords de scène, nouvelle formule

La liste de mes envies, le 28 novembre.
La liste de mes envies, le 28 novembre. (Photo By Williamk)

C’est une nouveauté que teste cette année le TPG: les "Bords de scène". Un concept qui permettra au public, à l’issue de certains spectacles, de rester dans la salle pour échanger avec les acteurs sur la pièce qui vient de s’achever.

La première, ce sera le 28 novembre avec La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt.Le comédien Mikaël Chirinian y campe les deux personnages, Jocelyne, qui voit sa vie basculer après avoir remporté le gros lot à la loterie, et Jocelyn, son mari.

Même chose le 17 décembre, avec Le porteur d’histoire d’Alexis Michalik. Cette pièce, qui mêle personnages célèbres et inconnus, a remporté deux Molières en 2014.

- La liste de mes envies, samedi 28 novembre, 20h30.
- Le porteur d’histoire, jeudi 17 décembre, 20h30.

Humour et musique

La folle troupe des Franglaises, le 20 décembre.
La folle troupe des Franglaises, le 20 décembre. (Photo Victor Delfim)

La scène du TPG transformée en salle de concert? Presque! Le 20 décembre, l’espace accueillera la folle troupe des Franglaises et son spectacle éponyme.

Un moment de divertissement pour toute la famille où le talent le dispute à la drôlerie.

Le principe? Ces comédiens-musiciens traduisent mot à mot les grands succès anglo-saxons.Et cela donne des textes, ou des noms, plus ou moins crédibles…

Des exemples? Sur scène, vont se succéder Les gens du village, Michel Fils-de-Jacques ou les Filles épicées. Les Franglaises vous laissent méditer là-dessus.

- Les Franglaises, dimanche 20 décembre à 17 h.

Un peu de littérature

Soirée « Les amants du siècle », le 11 novembre.
Soirée « Les amants du siècle », le 11 novembre. (Photo Virginie Ranelagh)

On peut difficilement faire l’impasse sur les liens entre le théâtre et la littérature.Et inversement.Cette saison n’y coupera pas.D’entrée, le spectacle d’ouverture, jeudi 8 octobre, mettra à l’honneur un illustre résident de la Principauté, Marcel Pagnol, avec Angèle, un classique de Pagnol d’après un roman de Jean Giono.

Le 11 novembre, la soirée sera consacrée aux "Amants du siècle", avec Elle et lui de George Sand et La confession d’un enfant du siècle d’Alfred de Musset, adaptés et mis en scène par Nicolas Lormeau de la Comédie française.

- Angèle, jeudi 8 octobre, 20h30.
- Les Amants du siècle, mercredi 11 novembre, 20h30.


La suite du direct