“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Théâtre et danses des quatre coins du monde ce week-end

Mis à jour le 26/07/2018 à 05:10 Publié le 26/07/2018 à 05:10
Les danseurs du « Millénium Dance Center » dimanche.	(DR)

Théâtre et danses des quatre coins du monde ce week-end

Solo, duo, ballets classique et contemporain, modern jazz ou encore hip-hop.

Solo, duo, ballets classique et contemporain, modern jazz ou encore hip-hop. Tous les genres majeurs de la danse actuelle ont été revisités dimanche dernier lors du spectacle d'ouverture du Festival de Théâtre et de Danse de Roquebrune-Cap-Martin.

La soirée était présentée par l'école de danse cagnoise, « Millénium Dance Center », sous la direction de Bruno Caprioli. Sur le parvis du château de Roquebrune, les spectacles continuent de vendredi à dimanche à partir de 21 heures.

Demain, la compagnie niçoise « Grain de Scène » présentera Hors-Contrôle de Didier Beaumon. Une inspectrice des impôts se trouve sortie de sa routine solitaire par un client peu commun.

La pièce, à l'humour grinçant, a déjà reçu plusieurs prix lors de précédents festivals. Notamment celui de l'interprétation masculine.

Le lendemain, 28 juillet, la compagnie « Tziga Bahan » présentera un spectacle aux influences indiennes, orientales et andalouses. Danses nomades sera une invitation au voyage. Des terres d'Asie à celles des Balkans, en passant par un spectacle de danse traditionnelle égyptienne.

Le week-end se terminera au soupir du bandonéon argentin avec le Tango de mi Flor. La danse déclinera la rose et l'art de la séduction à l'Argentine sous toutes ses formes. Tango, bien sûr, ainsi que milongo ou zamba. Les représentations se poursuivront entre le 31 juillet et le 7 août, avec, notez-le, la présence d'Anne Roumanoff le 1er août.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct