Rideau pour le Festival Sacha Guitry

Toutes les meilleures choses ont une fin.

Article réservé aux abonnés
O.-V.M. Publié le 18/05/2017 à 05:09, mis à jour le 18/05/2017 à 05:09
Clara Laurent, sous le regard de Robert Lamoureux, a présenté son livre sur Danielle Darrieux avant la projection du film Ils étaient 9 célibataires.
Clara Laurent, sous le regard de Robert Lamoureux, a présenté son livre sur Danielle Darrieux avant la projection du film Ils étaient 9 célibataires. O.-V.M.

Toutes les meilleures choses ont une fin. La quatrième date des Soirées Sacha Guitry a également été la dernière de cette édition 2017. Après le théâtre, c'est le cinéma qui a été mis à l'honneur avec une soirée en deux parties.

Dans la première, l'écrivain Clara Laurent, qui est également professeur de lettre, enseignante en cinéma et journaliste, a pris la parole dans un Château des Terrasses transformé en salle de cinéma. Elle venait présenter son livre Danielle Darrieux, une femme moderne. Elle a dressé un portrait de « DD », la pétulante centenaire du cinéma français. Une femme moderne, sexy et volubile : tout ce que Guitry aimait chez une femme, entre autres. Pourtant, les deux ne travailleront ensemble que sur le tard, pour des raisons que Clara Laurent a exposées dans une mini-conférence qui a donné l'envie à beaucoup de se plonger dans la filmographie de Danielle Darrieux.

En seconde partie, la lanterne magique a permis au public de faire un bond dans le passé de plus de 70 ans avec le film Ils étaient 9 célibataires. Une comédie de 1939 dans laquelle Guitry donne la réplique à Elvire Popesco et tout un aréopage d'acteurs et d'actrices de l'époque. Un film qui concluait ces 8es Soirées Sacha Guitry en beauté, Anthea Sogno donnant rendez-vous aux amateurs de Sacha Guitry en 2018.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.