“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le seul opéra d’Europe à recevoir du public est à Monaco et des représentations ont lieu dès ce vendredi

Mis à jour le 20/11/2020 à 11:03 Publié le 20/11/2020 à 11:03
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le seul opéra d’Europe à recevoir du public est à Monaco et des représentations ont lieu dès ce vendredi

Alors que tous les opéras d’Europe - et peut-être du monde - demeurent fermés, des représentations de Carmen auront lieu à partir de ce vendredi au Grimaldi Forum.

Le moins qu’on puisse dire est que Monaco fait de la résistance. En raison de la situation sanitaire, tous les opéras d’Europe - et peut-être même du monde - ont fermé leurs portes au public.

Seul Monaco n’y a pas renoncé. Trois représentations de Carmen auront lieu vendredi, dimanche et mardi prochains au Grimaldi Forum. Elles seront ouvertes gratuitement au public monégasque.

Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra, précise que les mesures sanitaires les plus strictes ont été observées lors des répétitions et le seront lors des représentations.

Toutes les personnes concernées, chanteurs, choristes, musiciens, membres de l’administration, ont subi chaque semaine un test PCR. Lors des répétitions, les choristes ont gardé leur masque.

Les mouvements entre musiciens et chanteurs en coulisses ont été prévus de manière à éviter les croisements. Lors des représentations, l’emplacement des spectateurs respectera les mesures sanitaires.

Un Carmen extraordinaire

Au plan artistique, c’est l’une des meilleures mezzo-sopranos françaises actuelles, Aude Extrémo, qualifiée par la presse de "plus exaltante mezzo française de sa génération", qui incarnera le rôle de l’héroïne.

Le ténor sera quelqu’un qu’on entendra avec une émotion particulière: cet enfant de Monaco devenu chanteur des grandes scènes internationales, Jean-François Borras.

L’ancien petit chanteur de la cathédrale de Monaco qui a connu la gloire du Metropolitan Opera de New York ou de l’Opéra de Vienne, a triomphé l’an dernier dans Carmen à l’Opéra de Paris.

La mise en scène sera assurée par Jean-Louis Grinda. Il situera l’action dans l’Espagne du XIXe siècle. Il a son point de vue sur le personnage de Carmen: "Ce n’est pas une femme méchante mais une femme volage. Alors qu’on a l’habitude de considérer comme une victime l’amant qu’elle délaisse, Don José, il faut voir la réalité des faits : c’est lui le criminel, c’est lui qui la tue ! Si on lit le roman de Mérimée dont est inspiré l’opéra, on découvre que Don José a déjà tué avant de devenir soldat. C’est un récidiviste!"

Le rôle des metteurs en scène est de révéler au mieux la psychologie des personnages. C’est ce que s’apprête à faire Jean-Louis Grinda dans cette Carmen extraordinaire à tous points de vue!


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.