Ce comte grassois qui aurait vécu chez Goethe...

Histoire fabuleuse que celle proposée demain et samedi au Théâtre de Grasse: celle du Comte de Thorenc et de Goethe. En fait, c’est même beaucoup plus fascinant... On vous raconte!

Article réservé aux abonnés
Chrystèle BURLOT Publié le 05/01/2023 à 11:36, mis à jour le 05/01/2023 à 11:13
De g. à d. Clément Camara, le "figurant", Xavier Denain (Solal Waltari), Line Ancel (Jeanne Osmond), Jean-Michel Mayer (Goethe), Luc Girerd (le comte de Thorenc). (Photos Patrice Lapoirie)

Voilà une pièce qui a une sacrée histoire! Par les circonstances dans lesquelles elle a été montée. Par son synopsis…

Le spectacle qui sera joué demain et samedi, Goethe et le comte de Thorenc. Une initiation française, est une commande. Celle du théâtre de Grasse à l’intention d’Aventure Théâtre Compagnie et son metteur en scène, Luc Girerd.

"Cela part d’un fait historique: on a découvert que le comte de Thorenc, aristocrate grassois, a passé quelques années dans la maison de Goethe à Francfort. Il aurait été nommé par Louis XV, dont il était le lieutenant et aurait, de ce fait, beaucoup influencé le jeune Goethe, âgé de 10 ans au début de la rencontre, lui apprenant le français et l’initiant au théâtre…", explique l’équipe du Théâtre de Grasse.

Voilà pour le point de départ. Qui a permis à l’auteur et metteur en scène Luc Girerd d’écrire une "pièce mère" et une "pièce fille", ainsi qu’il les a qualifiées.

Le chapitre III des mémoires de Goethe

La "pièce mère", c’est l’historique: en 1808, Goethe commence la rédaction de ses mémoires. Au chapitre III surgit une figure inattendue, le fameux comte de Thorenc. "Nous avons proposé des lectures théâtralisées de cette première pièce dans tout le Pays grassois l’été dernier. Avec des Arlequins et Arlequines…", explique Luc Girerd (lire l’encadré). Une première approche de l’histoire donc…

Pour la seconde, la pièce "fille", l’action se situe en 2023. Jeanne Osmond, jeune dramaturge, reçoit une commande: écrire une histoire entre deux hommes que tout sépare… Et ce, sur la seule foi du fameux chapitre III des mémoires de Goethe. Mais une question se pose sur la véracité de ces 40 pages soi-disant écrites par Goethe. Le trouble s’installe... Surtout lorsque les époques se télescopent et les principaux personnages de la pièce, Goethe et le Comte, s’invitent dans le bureau de Jeanne en 2023, afin de faire valoir leur droit… à l’illusion théâtrale!

Outre cette histoire – ces histoires – rocambolesques, la troupe promet un spectacle rythmé, drôle et rebondissant.

L’Aventure Théâtre Compagnie travaille sur la pièce depuis le lendemain de Noël dans le cadre d’une résidence d’artistes au théâtre de Grasse. Résidence qui leur a permis de travailler dans des conditions optimales, dans un lieu magique, et avec des équipes techniques à disposition.

Du pur bonheur.


Demain, à 20h et samedi 7 à 16 heures. Durée: 1h30. Tarifs: de 10 à 18 euros.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.