“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Rolex Masters: "Nous sommes mobilisés comme pour une édition ordinaire"

Mis à jour le 10/04/2021 à 11:28 Publié le 10/04/2021 à 12:30
Philippe Rialland, directeur adjoint du tournoi.

Philippe Rialland, directeur adjoint du tournoi. Photo Jean-François Ottonello

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Rolex Masters: "Nous sommes mobilisés comme pour une édition ordinaire"

Pour la première fois de son histoire, le tournoi de Monte-Carlo qui démarre ce samedi se jouera sans public. Le point avec Philippe Rialland, directeur adjoint du tournoi.

Un tournoi à huis clos c’est mieux que rien ? Quel est l’état d’esprit des équipes avant l’ouverture ?
Nous sommes tout aussi mobilisés que pour une édition ordinaire avec les soucis liés aux applications et au respect du protocole sanitaire.
Mais notre équipe est rodée aux aléas, nous faisons face pour être prêts samedi.

Les joueurs sont-ils forcément déçus que le public soit absent ?
Tout athlète entend vivre son sport en communion avec le public et contenter son public. Depuis un an, forcément, les joueurs sont relativement frustrés de devoir jouer devant des tribunes vides ou aux 3/4 pleines.

À Monaco, ce sera tribunes vides. La décision de ce huis clos a été dictée par la préfecture des Alpes-Maritimes ?
En effet, la préfecture a pris cette décision en février voyant que la situation ne s’améliorait pas dans la région. On voit d’ailleurs aujourd’hui qu’elle ne s’est pas améliorée du tout. Mais dès février, les autorités du département ont préféré ne pas prendre de risques de nous demander de jouer le tournoi sans public.

Avez-vous envisagé de décaler la date pour espérer une fenêtre plus clémente ?
C’est trop compliqué. Le calendrier de l’ATP est très dense au niveau de tournoi. Décaler une date c’est très problématique. L’an dernier quand le tournoi a été annulé, nous n’avions même pas envisagé de reporter à une date ultérieure. Et nous avons remboursé tous les billets le jour de l’annulation.

Le montage des structures et du court central avait-il démarré au moment de la décision de la préfecture ?
Non heureusement. La décision est intervenue juste à temps, au moment où nous nous questionnions à savoir si nous montions ou pas les tribunes. Au final, nous n’avons érigé qu’une petite couronne de tribunes autour du court pour donner l’impression aux joueurs qu’ils jouent sur un court de tennis. Et cela nous permet de mettre en place les logos de nos partenaires. Avec un tournoi à huis clos, tous ces partenaires qui sont restés fidèles sont l’une des seules rentrées financières pour le tournoi, c’était important de leur donner de la visibilité.

En 2022, imaginez vous pouvoir cette fois organiser un tournoi avec public, comme on le connaît ?
On l’espère. Ça va dépendre de l’évolution de la pandémie et de la vaccination. Tant qu’il n’y a pas une immunité collective suffisamment importante grâce à la vaccination, difficile de revenir à quelque chose de plus normal, L’an prochain, si on peut accueillir à nouveau le public, ce sera magnifique même si, à mon avis, il faudra conserver les gestes barrières, les masques. Je ne pense pas qu’on puisse revenir à la vie d’avant aussi rapidement que ça.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.