“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Nadal-Wawrinka: un choc qui promet

Mis à jour le 15/04/2016 à 05:14 Publié le 15/04/2016 à 05:13
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Nadal-Wawrinka: un choc qui promet

Rafael Nadal et Stan Wawrinka ont rendez-vous aujourd’hui en quarts de finale du tournoi monégasque.

Un tango récité proprement. Lorsque Nadal et Wawrinka s'affrontent au printemps 2012 sur le central de Monte-Carlo, c'est le Majorquin qui mène la danse (7-5, 6-4). Un temps désormais révolu.

Les deux hommes ont pris l'ascenseur.

L'un (Nadal) a quitté sa suite pour une chambre plus spartiate (il est passé de la 2e place ATP à l'époque à la 5e actuellement).

L'autre (Wawrinka) a délaissé son cagibi et rejoint un trois pièces avec vue sur mer (de la 26e à la 3e).

Comme un passage de témoin. L'Espagnol a le rugissement moins intense : « Il a un peu baissé dans tout ce qu'il faisait, constate l'Helvète. Ses déplacements sont moins fluides et il craque peut-être plus facilement sur le plan psychologique. »

Mais force est de constater que l'octuple vainqueur de Monte-Carlo (de 2005 à 2012) tente d'inverser sa façon de prendre la pente. Son cordage a été réajusté. Il a repris celui avec lequel il « gagnait » et sa gestion du stress est moins encombrante : « Je n'ai plus cette tension que je ressentais auparavant. »

Mieux, son séjour azuréen est pour l'heure rectiligne. L'Autrichien Thiem (14e mondial), résistant, a dû plier bagage en huitièmes (7-5, 6-3), Nadal sauvant au passage quinze balles de break au cours du premier set.

Le torero reprend ses aises dans son jardin d'autrefois. De quoi faire monter la sauce en vue du duel d'aujourd'hui.

Expéditif, « Stanimal » n'a fait qu'une bouchée de Simon hier (6-1, 6-2). Un bilan plutôt sévère mais un indicateur certain de la forme du numéro 3 mondial : « J'ai joué un très très bon tennis, analyse Wawrinka. Mon niveau de jeu est là. »

Et Gilles Simon, tête basse au moment de s'exprimer devant la presse de renchérir : « Parfois, il n'y a pas grand-chose à faire face à lui. Très peu de joueurs peuvent faire autant de points gagnants. Je ne le vois pas favori demain (aujourd'hui, ndlr) mais Nadal peut être inquiet. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.