“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Nadal, l’éternel blessé éternel gagnant ?

Mis à jour le 16/04/2019 à 10:24 Publié le 16/04/2019 à 10:24

Nadal, l’éternel blessé éternel gagnant ?

Absent depuis un mois, le BOSS incontesté de Monte-Carlo (11 victoires), fait sa rentrée demain. Dans quelles conditions ?Absent depuis un mois, le BOSS incontesté de Monte-Carlo (11 victoires), fait sa rentrée demain. Dans quelles conditions ?

Rafa par ci, Rafa par là. Rafa ceci, Rafa cela... A Monte-Carlo, à défaut de le voir, on n’entend causer que de lui. Ou presque. Rafael Nadal est ‘‘LE’’ sujet de conversation.

Il a beau avoir moins de cheveux, moins de jambes aussi et paradoxalement davantage de rides : sa Majesté Rafa reste l’éternel jeune premier attendu de tous.

Hier matin, alors qu’il tapait la balle avec Gilles Simon pour une séance d’entraînement, les allées du court n°7 avaient été - évidemment - prises d’assaut...

Onze titres (record absolu), onze années de râles et de rallyes gagnants au Country-Club, ont inscrit durablement sa légende dans l’ocre monégasque.

Reste que. Comme l’avouait il y a peu son oncle Toni, Rafa « n’est plus un joueur de tennis mais plutôt un blessé qui joue au tennis... ».

A bientôt 33 ans (le 3 juin), il est de plus en plus ‘‘mou du genou’’, comme dirait l’autre... La sempiternelle question reste donc d’actualité : est-il à 100% pour briguer ici un 12e titre ?

Cette question, l’Ibère y a répondu hier, à l’heure du déjeuner, lors d’une conférence de presse.

9

“Je suis forcément déçu du résultat, de ne pas l’avoir plus embêté. Munar n’est pas encore forcément connu parce qu’il est encore un peu jeune, mais je sais que c’est un mec qui est en train de monter, qui joue très bien, donc je savais que ce serait un match très dur.” Du Monégasque Lucas Catarina, battu hier par l’Espagnol Jaume Munar (6-0, 6-3), spécialiste de la terre battue et membre de l’Académie Nadal à Majorque.

“C’est marrant parce que quand j’ai commencé à jouer, tout le monde disait que c’était ma pire surface. Maintenant, on dit que c’est ma meilleure.” D’Alexander Zverev, tête de série numéro 3 du tournoi et vainqueur de deux Masters 1000 sur terre battue (Rome et Madrid).

Rafael Nadal, hier matin à l’entraînement face à Gilles Simon. Aparemment, le genou tient le coup...
Goffin

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct