“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Nadal, Djokovic mais pas Federer... Le plateau du 113e Rolex Monte-Carlo Masters a été dévoilé

Mis à jour le 21/03/2019 à 16:43 Publié le 21/03/2019 à 16:39
Tous contre Rafael Nadal?

Tous contre Rafael Nadal? Phot Jean-François Ottonello

Nadal, Djokovic mais pas Federer... Le plateau du 113e Rolex Monte-Carlo Masters a été dévoilé

On connaît le plateau du Rolex Monte-Carlo Masters (14 au 21 avril). Il est prestigieux.

Zeljko Franulovic, directeur du tournoi, a présenté les grandes lignes du tournoi et dévoilé la liste des 45 joueurs acceptés directement dans le tableau final.

>>RELIRE. Salle d'interview, restaurant pour les joueurs, salle de fitness... On fait le point sur les nouveautés du 113e Rolex Masters de Monte-Carlo

Figurent en tête de liste Novak Djokovic et Rafael Nadal les numéros 1 et 2 mondiaux ainsi qu’Alexander Zverev N°3 et Dominic Thiem N° 4, récent vainqueur à Indian Wells suivi par Kei Nishikori N°6, Kevin Anderson N°7 ainsi que tous les meilleurs joueurs français avec à leur tête Gaël Monfils, Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga qui viennent tous les trois de confirmer leur retour en forme depuis l’Open d’Australie.

Bref, le grand monde sera là à l’exception de Roger Federer. A moins que le Suisse ne soit l’invité de dernière minute...

Ce seront donc, 25 des 30 meilleurs joueurs du monde qui seront présents cette année à Monte-Carlo.

Rappelons que Nadal a remporté onze fois le tournoi (dont 8 fois consécutives de 2005 à 2012). Il a aussi gagné en 2016, 2017 et 2018. Il sera donc là pour défendre son titre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct